Volterres devient fournisseur du ministère des Armées et de Nexity

Share

Volterres a signé avec le ministère des Armées pour alimenter une trentaine de ses grands sites, avec la filiale Domitys de Nexity, avec la coopérative agricole Terrena ou encore le réseau des bornes de recharges pour véhicules électriques du Syndicat Départemental d’Énergie de la Haute-Garonne et le Syndicat Intercommunal d’énergie et de e-communication de l’Ain.

Lancé courant 2019, Volterres, premier fournisseur à commercialiser une offre garantissant la traçabilité de l’électricité verte grâce à la blockchain, signale, dans un communiqué publié ce jour, qu’à partir du 1er janvier 2021, plus de 2 000 sites français seront ainsi alimentés par Volterres qui vient également d’être labélisée par Solar Impulse, la fondation de Bertrand Piccard, pour ses apports environnementaux et économiques.

Volterres estime que le système des garanties d’origine, sur lequel repose la grande majorité des offres dites « vertes », ne permet ni de soutenir le développement de nouvelles centrales de production renouvelables locales ni de développer un mix énergétique équilibré tenant compte des atouts de chaque technologie, en temps réel.

La filiale du Groupe Sun’R, et partenaire de plusieurs producteurs d’énergie reouvelable indépendants, vient pallier ce manque de transparence en assurant des services « classiques » de fourniture tout en proposant sans surcoût un outil de traçabilité innovant, baptisé R.E.D.S. Cette solution certifie en temps réel l’origine, la nature et la répartition du type d’énergie consommée (énergie solaire, éolienne, hydraulique, nucléaire, etc.). Les utilisateurs de Volterres peuvent même sélectionner leurs sources de production privilégiées. Cette traçabilité permet d’encourager la fourniture d’électricité en circuit court et d’améliorer l’acceptabilité locale des nouvelles installations renouvelables, indique Volterres.

Pour alimenter ses clients, Volterres a déjà contractualisé avec huit producteurs indépendants, qui bénéficieront de la technologie R.E.D.S. pour tracer l’énergie produite. Une trentaine de centrales de production d’énergie renouvelable sont concernées, dont les mises en service sont prévues entre 2020 et 2024. Ces producteurs peuvent ainsi valoriser leur production localement comme le démontre le récent marché public remporté par Volterres auprès du Sidec (Syndicat mixte de l’Energie du Cambrésis).

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

L’action du développeur solaire résidentiel SunPower s’effondre de 70 %
23 juillet 2024 Le cours de l'action du développeur américain d'installations solaires en toiture, appartenant à 32 % à TotalEnergies, est passé sous la barre des 1 $...