CVE finalise l’acquisition de trois centrales solaires auprès de RES

Share

Le producteur français d’énergies renouvelables CVE a finalisé auprès de RES, entreprise spécialisée dans l’éolien terrestre et offshore, le solaire, le stockage et la transmission et distribution, l’acquisition de trois centrales photovoltaïques au sol d’une puissance totale de 35 MWc. L’opération a été effectuée en partenariat avec la société de gestion RGreen Invest, à travers son fonds Nouvelles energies II dédié au financement de la transition énergétique.

Pour CVE, cette acquisition réalisée dans un « contexte fortement concurrentiel » et dans « des délais courts », renforce « son positionnement comme acteur majeur du solaire en France et porte à 140 MWc la puissance cumulée que le groupe mettra en service dans les 12 prochains mois », comme l’acteur l’explique dans un communiqué de presse. « Ce succès repose principalement sur la compétitivité de CVE, rendue possible par notre stratégie d’intégration de toutes les compétences de la chaine de valeur : pour mener à bien ce type de projet, notre équipe M&A, s’appuie sur notre bureau d’études intégré, nos équipes dédiées au financement, aux achats, à la construction et l’exploitation, ainsi que notre pôle juridique. Cette opération renforce notre partenariat avec RES, une entreprise avec laquelle nous partageons des valeurs communes, après une première acquisition de 5 centrales en décembre 2019 », explique Pierre de Froidefond, co-président de CVE.

Seize centrales seront construites sur des sites anthropisés, cibles préférentielles des Appels d’Offres nationaux de la Commission de Régulation de l’Energie, ce qui permet de donner une seconde vie industrielle à des terrains non exploités.

Les trois projets développés par RES, lauréats des 5ème et 6ème tranches de l’appel d’offres CRE, sont situés en Occitanie et en Normandie. CVE exploitera les projets de Terres Neuves 2 et Bac de Cos alors que celui de Plateforme Laudun sera exploité par RES pour le compte de ce dernier.

– La centrale de Terres Neuves 2, est localisée sur la commune de Saint-Marcel (dans l’Eure), dans l’enceinte du Centre National de Prévention et de Protection, qui est implanté sur le site d’une ancienne industrie pétrolière de la Société Française des Pétroles. Il s’agit de la seconde tranche du projet Terres Neuves 1, développé et construit par RES en 2019. Les travaux de Terres Neuves 2 ont commencé et la mise en service devrait intervenir en avril 2021.

– La centrale de Plateforme Laudun est située sur la commune de Laudun l’Ardoise (dans le Gard), sur une ancienne friche industrielle. Les travaux sont actuellement en cours pour une mise en service de la centrale prévue en juin 2021.

– La centrale de Bac de Cos est située à Albias dans le Tarn et Garonne. La construction débutera dans les prochaines semaines pour une mise en service en octobre 2021. Elle sera implantée sur des terrains naturels majoritairement en jachère que la commune d’Albias a décidé de transformer en zone économique dédiée aux énergies renouvelables. Une convention de pâturage a été signée avec un éleveur ovin pour entretenir le parc et soutenir la filière élevage.

La levée de fonds, d’un montant de 100 millions d’euros réalisée en septembre 2020 auprès du fonds ICG, dote CVE de capacités renforcées pour financer ses ambitions de croissance externe. Plus de 100 MWc de projets ont été acquis en 2020, contribuant à l’atteinte des objectifs de CVE : un parc mondial et multiénergies de 2,3 GWc à horizon 2025. De son côté, avec 230 MW de projets solaires déposés en 2020, plus de 150 MW déjà remportés lors des derniers appels d’offres CRE solaire et un taux de réussite de 100% sur les 4 dernières périodes de l’AO, RES ambitionne de s’imposer comme un acteur majeur de la filière en France. « RES est fière d’avoir développé ces trois nouveaux projets solaires exemplaires d’un point de vue technique, environnemental et d’intégration sur des sites complexes. La collaboration avec CVE reconduite à l’occasion de cette cession démontre la belle dynamique du marché des énergies renouvelables en France, et illustre que la filière est porteuse d’emplois sur le territoire national, sur de nombreux domaines de compétences », a déclaré Jean-François Petit, directeur général de RES.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...