11 lauréats pour l’AMI en faveur d’une filière hydrogène aéroportuaire

Share

Le Groupe ADP, Air France-KLM, Airbus, la Région Île-de-France avec le soutien de Choose Paris Region, avaient lancé, le 11 février dernier, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) dénommé « H2 Hub Airport » pour explorer les opportunités offertes par l’hydrogène sur les aéroports franciliens et relever le défi de la décarbonation du transport aérien.

Au total, 124 candidatures ont été reçues démontrant l’intérêt à l’émergence de l’écosystème aéroportuaire hydrogène de demain.

« La transition énergétique du transport aérien est en marche et l’écosystème aéroportuaire hydrogène est l’une des briques opérationnelles essentielles qui doit permettre de préparer l’arrivée de l’avion à hydrogène d’Airbus prévu à horizon 2035, tout en favorisant l’essor à court terme des usages hydrogène au sol », signale un communiqué des entités concernées paru à cette occasion.

L’AMI était articulé autour de trois grandes thématiques : L’amont de la chaîne de valeur : production, stockage, transport et distribution de l’hydrogène (gazeux et liquide) en milieu aéroportuaire ; L’aval de la chaîne de valeur : diversification des usages et services de l’hydrogène dans les domaines aéroportuaire et aéronautique (véhicules et engins d’assistance en escale, transports ferrés sur les aéroports, alimentation énergétique des bâtiments ou d’avions lors des opérations en escale, etc.) et enfin, l’économie circulaire autour de l’hydrogène (récupération de l’hydrogène dissipé lors d’un avitaillement en hydrogène liquide, valorisation d’un co-produit et d’une réaction en vue de produire de l’hydrogène décarboné, etc.).

Pour désigner les lauréats, le jury de l’AMI a pris appui sur l’expertise de Philippe Boucly, Président de France Hydrogène, et d’Emmanuel Julien, Senior Advisor au sein d’Enea Consulting, cabinet de conseil en stratégie spécialisé dans la transition énergétique.

Sur les 11 projets lauréats, certains sont en phase de R&D alors que d’autres, plus avancés, pourraient faire l’objet de démonstrations ou de mises en service à moyen terme.

L’objectif est l’émergence de solutions de long terme qui soient économiquement viables, et les premières expérimentations sur site dès 2023.

Augustin de Romanet, PDG d’Aéroports de Paris SA-Groupe ADP, « la réussite de cet appel à manifestation d’intérêt témoigne de l’intérêt grandissant pour les technologies liées à l’hydrogène. Avec l’ensemble de nos partenaires, nous posons aujourd’hui les bases d’un écosystème rendant possible l’intégration progressive de ce vecteur énergique propre et durable sur les aéroports parisiens, pour les transformer à terme en véritables hubs hydrogène. Notre ambition est aussi de permettre l’essor de nouveaux usages autour de la mobilité terrestre, côté piste et côté ville. »

Les 11 lauréats

Pour la première thémtique :production, le stockage, le transport et la distribution de l’hydrogène :

– Air Liquide Advanced Technologies (France) : cette filiale d’Air Liquide développe un camion avitailleur haute performance en hydrogène liquide ;

– Ecodrome (France) : ce consortium propose des solutions d’alimentation multi-services (hydrogène et électricité) pouvant servir les usages des aérodromes d’aviation générale ;

– Geostock (France) : ce groupe d’ingénierie spécialiste du stockage souterrain d’énergie travaille sur des solutions de stockage d’hydrogène en très grande quantité dans des cavités minées revêtues ;

– Hylandair (France) : ce consortium de 4 industriels propose le développement d’un écosystème d’hydrogène pour des usages côté ville (en mobilité – camions, bus, bennes, alimentation d’énergie des bâtiments) et côté piste (navettes de passagers, engins de piste pour l’assistance en escale) ;

– Sakowin (France) : cette société développe une technologie innovante de production d’hydrogène à partir du méthane, par un procédé de plasma basse énergie ;

– Universal Hydrogen (États-Unis) : cette startup californienne ambitionne de convertir des avions régionaux à l’hydrogène grâce à des capsules modulaires d’hydrogène liquide embarquées à bord de l’aéronef.

Pour la deuxième thémtique : diversification des usages dans les domaines aéroportuaire et aéronautique :

– Hydrogen for Airport Handling (France, Allemagne) : ce consortium regroupe 6 partenaires opérant dans le domaine de l’assistance en escale conçoit des engins de piste (tracteur avion, loader, tracteur bagages, générateur) fonctionnant à l’hydrogène ;

– Use-In H2 (France) : ce consortium, regroupant 3 partenaires publics, accompagne les projets de déploiement d’hydrogène en proposant une analyse des risques et des recommandations en matière de sécurité et de sûreté ;

– Plug Power (États-Unis) : cette entreprise spécialisée dans les systèmes de piles à combustibles développe et commercialise des engins de pistes pour l’assistance en escale.

Pour la troisième thématique : l’économie circulaire autour de l’hydrogène :

– Absolut System (France) : ce spécialiste de la cryogénie appliquée au spatial et à l’aéronautique développe des solutions pour optimiser la quantité d’hydrogène produite et stockée via notamment des systèmes de récupération de l’hydrogène dissipé et de réfrigération mobile ;

– Ways2H (États-Unis) : cette startup propose une solution brevetée de production locale d’hydrogène à partir de retraitement des déchets, y compris organiques et plastiques.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Apex Energies lève plus de 120 M€ pour construire 250 centrales solaires en toitures et ombrières
18 juillet 2024 D'un montant exact de 125,4 M€, il s'agit du deuxième financement de plus de 100 millions d’euros levé par le groupe et du plus important de son histo...