La Banque mondiale accorde 140 M€ pour la solarisation des régions rurales du Burkina Faso

Share

La Banque mondiale a approuvé le 21 juin 75 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) et 93 M$ du Fonds pour les technologies propres via le programme Sustainable Renewables Risk Mitigation Initiative (SRMI) afin d’améliorer l’accès à l’électricité en zones rurales au Burkina Faso et d’aider le pays dans sa transition énergétique. « Ce nouveau projet s’inscrit en droite ligne de notre stratégie pour le Sahel qui ambitionne de doubler le taux d’accès à l’électricité d’ici 2025 – surtout en zones rurales – et de créer les conditions pour plus de financements privés dans le secteur de l’énergie », a expliqué Maimouna Mbow Fam, responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Burkina Faso.

Le Projet Solaire à Large Échelle et d’Électrification Rurale (SOLEER) vise ainsi à accroître l’accès à l’énergie solaire ainsi que la mobilisation des financements privés pour renforcer l’accès à l’électricité. Le projet soutiendra l’électrification d’environ 300 localités dans des zones rurales sélectionnées et le raccordement de 120 000 ménages, micro, petites et moyennes entreprises (MPME) et infrastructures communautaires (écoles, centres de santé…) aux services d’électricité modernes et fiables. Par ailleurs, il financera les investissements clés pour renforcer le réseau et permettre l’intégration de la production solaire et sa répartition pendant les pics de demande.

Un futur appel d’offres solaire hybride

Le projet facilitera aussi le lancement d’un appel d’offre de 325 MWc de solaire avec 335 MWh de batterie de stockage qui sera développé en plusieurs phases, avec une première phase de 120 MWp avec 120 MWh de batterie de stockage qui sera lancée mi-2021. « Cette nouvelle opération va permettre au Burkina Faso de mobiliser plus de 400 millions de dollars d’investissement privé dans la production solaire et les systèmes innovants de stockage par batterie, complète Alexis Madelain, chef d’équipe du projet à la Banque mondiale. Cela permettra de valoriser à l’échelle le potentiel solaire du pays, de réduire le coût de l’approvisionnement en électricité, et d’étendre ainsi l’accès aux services électriques en zones rurales, sans accroitre les besoins en subventions récurrentes du secteur ».

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

L’action du développeur solaire résidentiel SunPower s’effondre de 70 %
23 juillet 2024 Le cours de l'action du développeur américain d'installations solaires en toiture, appartenant à 32 % à TotalEnergies, est passé sous la barre des 1 $...