PowerFlex (EDF Renewables) choisi pour construire une batterie de 1 600 kW en Californie

Share

PowerFlex, une société d’EDF Renewables, a été sélectionnée par l’aciériste Schnitzer Steel Industries pour la conception, la construction et l’exploitation d’un système de stockage d’énergie par batterie (BESS) de 1 600 kW/5 567 kWh sur son site d’Oakland, en Californie, afin de réduire les coûts opérationnels d’électricité en tirant parti des meilleures pratiques en matière de gestion de la demande énergétique. L’usine Schnitzer d’Oakland fabrique et recycle en effet des métaux ferreux et non ferreux, ce qui crée une demande d’électricité à la fois importante et variable.

La batterie se chargera donc pendant les périodes de la journée où la demande d’électricité sur le réseau est la plus faible et où les actifs de production d’énergie renouvelable alimentent activement le réseau, utilisant ainsi l’énergie de réseau disponible la plus propre fournie par East Bay Community Energy, le fournisseur local d’énergie communautaire. Elle se déchargera ensuite pendant les périodes de forte consommation sur le site, lorsque moins d’énergie renouvelable est disponible sur le réseau. Ce décalage permettra à la fois d’alléger la pression sur le réseau et d’atténuer les pics de consommation d’énergie, réduisant ainsi les frais de demande de services publics pour l’installation de Schnitzer.

Pour cela, la batterie s’appuie sur le système de gestion de l’énergie (EMS) d’EDF, qui utilise des données en temps réel pour permettre d’améliorer la gestion de la consommation d’énergie, ainsi que des outils de prévision avancés pour charger et décharger de manière à réduire les pics de consommation, réduisant ainsi la demande globale de pointe en kW et le coût. Le projet devrait tirer parti du programme pilote “Option-S” de Pacific Gas & Electric (PG&E), un tarif spécialement conçu pour accroître l’adoption du stockage de l’énergie et faciliter le transfert de l’énergie solaire vers la période du soir. Ce modèle vise à atténuer la “courbe de canard” de la Californie, une forme due à l’adoption massive de l’énergie solaire et à la demande de pointe qui en résulte une fois que le soleil commence à se coucher.

Le projet de stockage par batterie sera exploité dans le cadre d’un accord d’économies partagées sans coût d’investissement – un contrat basé sur la performance dans lequel PowerFlex n’est payé qu’en fonction des économies réelles réalisées par Schnitzer sur sa facture d’électricité grâce à l’exploitation de la batterie. De fait, Schnitzer n’a pas de paiements fixes et ne supporte aucun risque lié à l’exploitation du système. « Le BESS optimisera les opérations connectées au réseau en permettant à Schnitzer de puiser dans l’énergie stockée pendant la période de pointe coûteuse du soir. Les coûts du service public peuvent encore être réduits en déchargeant la batterie pour atténuer les pics d’utilisation et réduire ainsi les frais de demande. La solution BESS fait partie d’un portefeuille de projets de stockage que PowerFlex déploie avec des entités publiques et privées dans toute la Californie », a expliqué Michael Robinson, directeur des micro-réseaux et du développement des marchés stratégiques chez PowerFlex.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...