Engie Green inaugure, en présence de Barbara Pompili, le parc solaire de 20,3 MWc de Marcoussis

Share

Le 4 octobre 2021, Catherine MacGregor, directrice générale d’Engie, Jean-Jacques Guillet, président du SIGEIF (Syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Île-de-France), Olivier Thomas, maire de Marcoussis et conseiller départemental, ont inauguré la plus grande ferme photovoltaïque d’Île-de-France. D’une puissance de 20,3 MWc sur une superficie de 23 hectares, les 58 000 panneaux solaires produiront environ 21 000 MWh chaque année, soit la consommation électrique annuelle d’une ville de 100 000 habitants.

Lauréat de l’appel d’offres lancé par le Ministère de la Transition écologique, le parc a été co-construit par le SIGEIF, la commune de Marcoussis (91) et Engie, avec pour objectif de réduire la dépendance énergétique de la région Île-de-France et de verdir son approvisionnement électrique. « Avec la ferme solaire photovoltaïque de Marcoussis, le SIGEIF s’affirme un peu plus comme un acteur-clé des énergies renouvelables en Île-de-France, démontrant la pertinence et l’efficacité des syndicats d’énergie, pour porter les projets liés à la transition énergétique », a rappelé Jean-Jacques Guillet, président du SIGEIF. Le projet a également mobilisé Colas IdF Normandie, Bouygues Energies & Services, PVH, SEL, DMEGC Solar – Hengdian Group et Sungrow Power Supply. Par ailleurs, le bilan carbone des panneaux choisis, à base de silicium norvégien, est selon Engie parmi les plus bas du marché.

1,4 million d’euros récoltés en financement participatif

L’installation se situe sur un terrain ayant accueilli des remblais issus des travaux de réalisation de la LGV Atlantique. Cette installation photovoltaïque vient donner une seconde vie à ce site sur lequel la biodiversité est préservée : des zones-refuges ont été créées, des clôtures perméables préservant la circulation de la faune ont été installées, les zones boisées ont été renforcées, etc.

L’investissement de 18,8 M€ nécessaire au projet a été co-financé via une société de projet détenue par Engie (60 %), le SIGEIF (20 %) et le recours au financement participatif, qui a permis de collecter près de 1,4 million d’euros en moins de six semaines auprès des habitants de Marcoussis, de ceux de l’Essonne et des départements limitrophes. Les versements allaient de 10 à 5 530 €. « Le recours au financement participatif a favorisé l’ancrage territorial de ce projet et a permis aux habitants de devenir acteurs de la transition énergétique », a salué Catherine MacGregor, directrice générale d’Engie, qui possède actuellement une puissance renouvelable installée de 7,9 GW (dont 1,3 GW solaire, 2,7 GW éolien, 3,9 GW hydroélectricité).

Au niveau du maintien de la biodiversité, des zones refuges ont été mises en place pour maintenir la présence de certaines espèces – mante religieuse, bruant jaune… -, et un projet d’éco-pâturage avec un élevage de moutons qui entretiendrait le terrain devrait aussi voir le jour.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...