Le Luxembourg prend de nouvelles mesures pour développer l’énergie solaire

Share

Le Luxembourg continue ses efforts pour accélérer la croissance du solaire dans son mix énergétique. Le ministère de l’Énergie et de l’Aménagement du territoire vient d’annoncer deux initiatives majeures pour stimuler le développement du secteur : le lancement d’un nouvel appel d’offres concernant les centrales solaires à grande échelle et l’élargissement de l’exonération fiscale des petites installations photovoltaïques jusqu’à 10 kWp, contre un seuil à 4 kWp aujourd’hui.

L’énergie solaire est primordiale dans la transition énergétique du pays puisqu’« elle aide le Luxembourg à atteindre ses objectifs d’énergies renouvelables de 25% et de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 55% à l’horizon 2030 par rapport à l’année de référence 2005 » a expliqué le ministre de l’Énergie Claude Turmes dans un communiqué du gouvernement. En 2020, le Luxembourg a dépassé les 187 MW de puissance installée d’énergie solaire, une capacité de production susceptible de couvrir la consommation électrique d’environ 120 000 personnes. La même année, ce sont 609 installations photovoltaïques qui ont été mises en service dans le pays.

Quatrième appel d’offres pour centrales PV à grande échelle

Pour faire grandir la part du PV dans la production nationale d’électricité, le ministère de l’Énergie vient de lancer un quatrième appel d’offres portant sur la réalisation et l’exploitation de nouvelles centrales solaires pour un volume total de 55 MW, correspondant aux besoins en électricité d’environ 35 000 personnes. Les projets retenus bénéficieront d’un contrat de prime de marché de 15 ans pour l’injection de l’électricité verte produite. La date limite de dépôt des offres est fixée au 15 février 2022.

L’appel d’offres est divisé en cinq lots, correspondant aux caractéristiques suivantes : « terrain industriel » (puissance > 500 kW et ≤ 10 MW), « enveloppe extérieure de bâtiments » (un lot en puissance > 200 et ≤ 500 kW et un second lot en puissance > 500 kW et ≤ 10 MW) et « ombrières ou bassins d’eau » (un lot en puissance > 200 et ≤ 500 kW et un second lot en puissance > 500 kW et ≤ 5 MW). Les détails des conditions de participation sont précisés dans un document publié par le gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg et le cahier des charges sera envoyé sur demande aux potentiels soumissionnaires.

Exonération fiscale des petites installations photovoltaïques

En parallèle, le gouvernement luxembourgeois a annoncé l’élargissement de l’exonération fiscale qui concerne les revenus issus de la vente de l’électricité des petites installations photovoltaïques. Le seuil de puissance totale des installations solaires éligibles à cette exonération est désormais fixé à 10 kWP, contre 4 kWp précédemment. Les producteurs PV concernés peuvent donc bénéficier de cette réforme et être exonérés d’impôt de façon rétroactive à partir du 1er janvier 2021. Ce faisant, le gouvernement dit s’adapter aux avancées technologiques qui ont permis de développer la taille des installations solaires privées. Cette nouvelle réforme vient s’ajouter aux mesures tarifaires de rachat avantageuses pour particuliers actuellement en vigueur et devrait ainsi favoriser l’investissement dans les installations photovoltaïques.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Apex Energies lève plus de 120 M€ pour construire 250 centrales solaires en toitures et ombrières
18 juillet 2024 D'un montant exact de 125,4 M€, il s'agit du deuxième financement de plus de 100 millions d’euros levé par le groupe et du plus important de son histo...