Les Pays-Bas et le Chili veulent créer un corridor d’importation d’hydrogène vert vers l’Europe

Share

Les Pays-Bas et le Chili travaillent conjointement à la création d’un corridor permettant d’exporter l’hydrogène vert produit au Chili, afin de le distribuer en Europe. Les deux pays cherchent donc à associer des partenaires industriels et institutionnels et dans le cadre de l’événement “Mission H2”, organisée par le ministère de l’Énergie du Chili et le port de Rotterdam, des entreprises européennes telles qu’Engie, Total, Enel, Siemens, RWE, Austria Energy, Linde ou Statkraft ont été invitées à visiter des installations pilotes dans le nord et le sud du Chili.

Avec les niveaux de radiation solaire les plus puissants de la planète et des vents on-shore qui rivalisent avec les potentiels off-shore d’autres zones géographiques, le Chili dispose des ressources naturelles nécessaires pour produire plus de 1800 GW d’énergie renouvelable, soit 75 fois les besoins du pays pour sa consommation interne, et veut se positionner dans l’exportation d’hydrogène vert. Pour accompagner ce potentiel, le pays a d’ailleurs lancé en 2020 la Stratégie Nationale d’Hydrogène Vert, une feuille de route qui lui fixe l’objectif, à l’horizon 2030, d’être le leader mondial de la production d’H2 par électrolyse et de produire l’hydrogène vert le moins cher au monde avec un prix inférieur à 1,5 USD / kgH2. « Notre capacité de devenir un pays exportateur d’énergies renouvelables dépend de la création d’une toute nouvelle infrastructure de production, de stockage et de transport nous permettant de tirer un maximum profit des conditions naturelles du Chili. Le développement de cette nouvelle industrie est un grand défi qui nécessite des investissements industriels et des développements technologiques importants », a déclaré Marcelo Villagrán, directeur de ProChile aux Pays-Bas.

« La stratégie néerlandaise sur l’hydrogène prend en compte les importations. C’est pour cette raison que nous travaillons dans le développement d’une infrastructure pour la réception et la distribution des énergies propres dans toute l’Europe. Mais nous souhaitons également rassembler les principaux acteurs et accompagner ceux qui seront nos futurs fournisseurs, afin de promouvoir des projets liés à la production », indique Monica Swanson, Senior Business Manager, Hydrogen International, du port de Rotterdam, qui voit transiter près de 13 % de l’énergie totale utilisée dans le continent. « Le Chili est un pays à fort potentiel, notamment dans la production d’hydrogène vert et de ses dérivés tels que l’ammoniac vert, le méthanol et les carburants de synthèse. Nous sommes convaincus que le pays pourra devenir un fournisseur incontournable des sources d’énergie du futur, capable de satisfaire une partie importante de la demande attendue aux Pays-Bas et dans les autres pays européens », conclut-elle.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Apex Energies lève plus de 120 M€ pour construire 250 centrales solaires en toitures et ombrières
18 juillet 2024 D'un montant exact de 125,4 M€, il s'agit du deuxième financement de plus de 100 millions d’euros levé par le groupe et du plus important de son histo...