Eiffel Investment Group lance une offre de dette bridge en Afrique pour la transition énergétique du continent

Share

Eiffel Investment Group souhaite répliquer en Afrique son programme de bridge funding qu’il a précédemment initié en Europe. Cette stratégie consiste à offrir aux développeurs d’énergie renouvelable le moyen d’amorcer la mise en construction de leurs centrales en parallèle avec la levée de capital permanent. En Europe, Eiffel Investment Group estime avoir ainsi financé plus de 1 900 projets d’infrastructure d’énergie renouvelable et d’efficacité énergétique ces cinq dernières années au profit de plus de 60 développeurs indépendants.

L’initiative d’Eiffel Investment Group vise désormais à répondre à la demande soutenue de financement bridge en Afrique. En effet, la levée du capital auprès des investisseurs internationaux, des institutions multilatérales, des banques de développement et des partenaires locaux est souvent longue et complexe, et l’indisponibilité du capital au moment où les projets sont prêts à construire contribue au ralentissement du déploiement des énergies renouvelables sur le continent. « A ce jour, aucune solution financière similaire n’est à la portée des développeurs, souligne Eiffel Investment Group dans un communiqué. La demande est forte, plusieurs financements bridge ont déjà été apportés, dont, récemment, un prêt relais de 3 millions d’euros octroyé à ManoCap Energy pour déployer des projets solaires au Ghana et en Sierra Leone, et de nombreuses opportunités sont à l’étude ».

Un marché dynamique estimé à plus de 600 millions de dollars par an

Dans un premier temps, Eiffel Investment Group prévoit de lever un fonds dédié d’une taille cible de 200 millions de dollars US, pour un marché très dynamique estimé à plus de 600 millions de dollars par an. L’objectif est que le fonds s’appuie sur des investisseurs publics et privés institutionnels. La Banque européenne d’investissement a d’ores et déjà engagé des diligences en vue d’un investissement de 30 millions de dollars US dans le fonds (sous réserve d’approbation du dossier). D’autres investisseurs privés et publics européens et internationaux de premier plan étudient le dossier. L’objectif est de réaliser un premier closing au premier semestre 2022.

L’offre sera gérée par une équipe dédiée de Eiffel Investment Group et en partenariat avec Finergreen, qui compte trois bureaux en Afrique et plus de 15 professionnels dédiés à ce marché africain. « Nous souhaitons accompagner les développeurs que nous finançons déjà, et d’autres, dans leurs projets en Afrique. Fidèles à notre stratégie, nous répondons à un besoin pressant de financement qui ne trouve pas de réponse satisfaisante aujourd’hui », a déclaré Pierre-Antoine Machelon, responsable de l’activité Transition Energétique d’Eiffel Investment Group.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...