Longi lance un module à contact arrière qui promet 22,8 % de rendement

Share

D’après pv magazine International

Longi Solar vient de lancer une toute nouvelle gamme de modules affichant une technologie de cellule « hybride à contact arrière passivé ». Dans un premier temps, cette nouvelle gamme Hi-MO 6 sera proposée dans quatre formats différents ciblant essentiellement les projets en toiture et la production décentralisée. Elle comprend également des produits fournis avec des éléments d’électronique de puissance intégrés au niveau du module, et sera en outre déclinée dans une gamme de couleurs adaptées aux applications de PV intégré au bâtiment (BIPV).

Dans le domaine du solaire, l’année 2022 a été fortement marquée par le passage des fabricants à la technologie à hétérojonction (HJT) ou au perfectionnement des capacités de leurs PERC existantes pour produire des cellules TOPCon (cellules à contacts passivés à oxyde tunnel). En optant pour la technologie à contact arrière, Longi vise une efficacité encore plus élevée, avec une technologie certes moins bien établie mais dont le potentiel est jugé considérable.

Les fiches techniques de cette nouvelle gamme de produits promettent des rendements atteignant 22,3 %, mais Longi pense être en mesure de fabriquer un module affichant un maximum de 22,8 %. Avec sa nouvelle technologie de cellule, l’entreprise espère par ailleurs atteindre bon nombre des avantages observés avec les cellules TOPCon et HJT.

« Les modules équipés de la technologie HPBC (hybrid passivated back contact) sont capables de produire un volume d’énergie plus important dans des conditions de température élevée et d’irradiation faible, et affichent également des performances de dégradation énergétique supérieures », a déclaré l’entreprise. D’après Longi, ses simulations révèlent en outre une augmentation du rendement moyen allant jusqu’à 10 % par rapport à des cellules PERC dans des scénarios d’installations types.

Avec les Hi-MO 6, Longi s’en tient au format de cellule de 182 mm qu’elle a lancé il y a quelques années. Les modules seront proposés avec des formats de cellule 54, 60, 66 et 72, dont la puissance nominale varie de 410 à 575 W.

Artist et Guardian

En plus de sa nouvelle technologie de cellule, Longi présente plusieurs autres innovations en termes de modules qui sont susceptibles de plaire aux clients du segment du PV en toiture et de la production décentralisée. L’un des modules de la série, baptisé « Guardian », doit comporter des éléments d’électronique de puissance intégrés, sous la forme de l’optimiseur de puissance intelligent de Longi. Celui-ci permet une conception flexible du système, le suivi et l’optimisation en temps réel ainsi qu’un mécanisme de mise à l’arrêt rapide (une exigence rencontrée de plus en plus sur nombre de marchés du solaire en toiture).

Un autre module de cette gamme, commercialisé sous le nom d’« Artist », sera décliné en différentes couleurs et hautement personnalisable pour s’adapter aux projets de PV intégré au bâtiment. La technologie de contact arrière en elle-même promet une esthétique améliorée, les modules pouvant être conçus avec des interstices minimaux entre les cellules et sans barre omnibus, pour un visuel plus régulier.

Deux autres produits viennent compléter la gamme, l’« Explorer » qui présentera un film arrière noir, et le « Scientist », qui vise le plus haut rendement possible.

Tous les modules seront assortis d’une garantie produit de 15 ans et d’une garantie performance de 25 ans, qui spécifie une dégradation annuelle de 0,4 % de 2 à 25 ans. Cela signifie que le module conserve 88,9 % de sa performance d’origine après 25 ans de fonctionnement.

Longi, qui a fait son annonce aujourd’hui, estime que l’ensemble de sa gamme Hi-MO 6 sera mise en production industrielle avant la fin 2022.

Traduction assurée par Christelle Taureau.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...