Un prototype de batterie double-ion promet un stockage de l’énergie sûr et compétitif

Des scientifiques ont mis au point un prototype de batterie en utilisant une nouvelle méthode chimique double-ion. Cette conception évite de nombreux matériaux rares ou coûteux que l’on trouve dans les batteries lithium-ion actuelles, et présente également un risque d’incendie intrinsèquement plus faible. La batterie a montré des performances prometteuses, et ses créateurs affirment avoir identifié plusieurs domaines dans lesquels les performances pourraient être améliorées.

Atteindre l’échelle du térawatt d’ici 2050

Dans un nouvel article publié dans la revue Renewable and Sustainable Energy, le célèbre scientifique spécialiste du photovoltaïque Pierre Verlinden examine la trajectoire de l’industrie solaire vers les 70 TW de puissance installée qui seront nécessaires d’ici 2050, comme meilleur choix pour atteindre les objectifs climatiques fixés dans l’accord de Paris de 2015. La consommation et le recyclage de l’argent, selon Verlinden, seront les plus grands défis des années à venir, tout en assurant une croissance équilibrée et en évitant une ruée massive vers des installations à l’approche de 2050.

Le dessalement solaire est « la solution la plus compétitive »

Deux chercheurs français ont mené une analyse sur la compétitivité du dessalement de l’eau, en prenant comme cas d’étude un projet à grande échelle prévu au Maroc. Leurs travaux montrent que le PV sans stockage est l’option la moins chère pour alimenter les dessalinisateurs, et qu’il le restera probablement jusqu’en 2030.

Le nucléaire « n’est pas une option à faible émission de carbone efficace »

Des chercheurs britanniques ont analysé 25 ans de données sur la production d’électricité et les émissions de carbone de 123 pays. Leurs résultats montrent que les énergies renouvelables sont bien plus efficaces que le nucléaire pour réduire les émissions de CO2 de la production d’énergie. Les deux technologies ont même tendance à se faire obstacle lorsqu’elles sont considérées dans une approche conjointe.

Cellule solaire IBC Zebra avec une efficacité de 24% passe à la production à grande échelle

Le fabricant néerlandais Energyra a présenté la semaine dernière un nouveau module de contact arrière, développé en partenariat avec l’institut de recherche néerlandais TNO et l’ISC Konstanz en Allemagne.

Microsoft teste les centres informatiques alimentés à l’hydrogène

Le géant du logiciel a commencé à tester les piles à hydrogène comme source d’énergie de secours dans l’un de ses centres informatiques américains. Un système pilote de 250 kW a alimenté avec succès une partie de l’installation pendant 48 heures et la société envisage maintenant des dispositifs de 3 MW pour remplacer les générateurs diesel de secours.

Stockage saisonnier : de nouvelles alternatives

Le cabinet de conseil norvégien DNV GL a publié une mise à jour d’un rapport dévoilé plus tôt cette année. Il souligne le rôle du stockage saisonnier de la chaleur et du pompage hydroélectrique pressenti pour aider à gérer les 1,4 TW de capacité variable en énergie renouvelable estimée sur les réseaux européens d’ici 2050. Les experts de DNV GL maintiennent la conclusion du rapport original selon laquelle l’hydrogène sera la meilleure option pour le stockage saisonnier.

Une approche flexible de l’énergie solaire offshore

Aux Pays-Bas, des scientifiques testent une installation solaire flottante basée sur des modules PV flexibles à couche mince. Leur concept repose sur l’idée que de tels modules, associés à un nouveau type de système de rayonnage, créeront un ensemble capable de voguer avec le mouvement de l’eau, plutôt que de tenter de le défier.

L’hydrogène vert est-il nécessaire pour équilibrer un réseau d’énergies renouvelables ?

Le consultant norvégien en énergie DNV GL a examiné le rôle du stockage d’énergie à long terme dans l’équilibre des fluctuations annuelles de l’offre et de la demande dans un réseau alimenté par des énergies renouvelables. En utilisant 58 ans de données météorologiques et de consommation d’énergie néerlandaises, l’étude a révélé que des solutions à long terme telles que l’hydrogène vert pourraient apporter une contribution précieuse – mais peut-être pas autant que certains analystes le pensent.

Recyclage de la chaleur pour un dessalinisateur solaire « efficace à 385% »

Les scientifiques du MIT ont développé un dessalinisateur solaire qui transporte la chaleur du soleil à travers un processus en dix étapes d’évaporation et de condensation. Le groupe de recherche estime qu’un appareil de 100 $ exploitant leur concept pourrait répondre aux besoins quotidiens en eau potable d’une famille.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close