Le réseau du futur

Des scientifiques du Laboratoire américain des énergies renouvelables NREL ont une idée de plus en plus précise de ce que sera le réseau décentralisé alimenté par les énergies renouvelables. Leur projet, Autonomous Energy Grids, vise à examiner les solutions applicables à ce réseau du futur, et à en avoir une vision globale.

Les coûts de fabrication des cellules solaires III-V continuent de baisser

Le Laboratoire national des énergies renouvelables des États-Unis (NREL) présente de nouvelles avancées dans la réduction des coûts des cellules solaires à base de matériaux III-V. Sa technologie « D-HVPE » accélére la production de photovoltaïques à base d’arséniure de gallium par un facteur 20. Ce développement constitute une étape potentiellement importante pour réduire le coût de ces cellules solaires.

L’IMEC améliore la prévision de performance pour les panneaux bifaciaux

L’institut de recherche belge IMEC a mis au point une nouvelle technique de simulation capable de calculer avec précision la production d’une centrale solaire munie de panneaux photovoltaïques bifaciaux. La technique pourrait, selon l’IMEC, aider les développeurs à mieux comprendre les configurations optimales pour les installations de panneaux bifaciaux et à renforcer la confiance des investisseurs en fournissant une prévision plus précise du rendement énergétique de leurs actifs.

Le solaire met les voiles dans l’espace

Un satellite financé par les internautes et expédié depuis la Floride le mois dernier a déployé avec succès sa « voile solaire » lors du premier essai en orbite de cette technologie de propulsion. La Planetary Society s’est donné pour objectif de démontrer que la voile offre une alternative viable pour propulser les missions d’exploration spatiale et pour en réduire considérablement le coût.

Le MIT affine le choix de matériaux pérovskites

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology ont mis au point un processus de sélection pour de nouveaux matériaux pérovskites. Celui pourrait accélérer la recherche de matériaux pouvant potentiellement être utilisés dans les cellules solaires à haute efficacité. Selon le MIT, le processus accélère la synthèse et l’analyse de nouveaux composés d’un facteur 10 et a déjà mis en évidence deux ensembles de matériaux dignes d’être étudiés.

Le mystère des batteries au lithium à l’état solide se fissure

Des chercheurs du Georgia Institute of Technology aux États-Unis ont utilisé des images à rayons X pour observer les fissures qui se forment dans les batteries au lithium à l’état solide, une découverte qui, selon eux, modifie la compréhension des performances de la batterie à l’état solide et pourrait mener à des dispositifs plus durables.

Meyer Burger reçoit une commande de HJT de 100 millions de dollars

Le fournisseur suisse d’équipement de production pour l’industrie photovoltaïque Meyer Burger a signé un contrat pour la l’approvisionnement d’équipements de fabrication de cellules à hétérojonction à un fabricant nord-américain non spécifié. La société a également publié ses résultats préliminaires pour le premier semestre 2019, affichant une perte d’EBITDA de 14 millions de dollars, tout en indiquant qu’elle espérait atteindre le seuil de rentabilité pour cette période suite à la vente de son activité de wafers.

Pour baisser le prix des cellules solaires III-V, il faut simplement ajouter du germanium

Un article de recherche rédigé par des scientifiques du US National Renewable Energy Laboratory décrit une nouvelle approche pour fabriquer des cellules solaires à base d’arséniure de gallium. L’approche, appelée « germanium sur vide » pourrait permettre une production rentable et en grande quantité de cellules photovoltaïques à base de matériaux III-V, tels que l’arséniure de gallium.

Oxford PV reçoit un investissement de 43 millions de dollars, entre autres de Meyer Burger

La start-up germano-britannique spécialisée dans la pérovskite a clôturé le financement de sa série D en acquérant 34 millions de livres sterling supplémentaires. Cela porte les fonds récoltés à 65 millions de livres.

Des batteries sous le regard perçant des chercheurs

Les scientifiques du Georgia Institute of Technology aux États-Unis ont eu recours à l’imagerie par rayons X pour observer la formation de fissures dans une batterie au lithium, une découverte qui, selon eux, modifie la compréhension des performances des batteries et pourrait conduire à des systèmes plus durables.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close