Plus d’un million de foyers européens équipés de batteries résidentielles

Share

D’après pv magazine International

Le nombre de systèmes de stockage d’énergie par batterie (BESS) résidentiels installés à travers l’Europe a bondi de 650 000 en 2021 à plus de 1 million en 2022, selon les derniers chiffres de SolarPower Europe.

La capacité totale installée des batteries domestiques en Europe est ainsi passée d’environ 3 GWh en 2020 à plus de 5 GWh en 2021 et a dépassé la barre des 9 GWh cette année. Les cinq principaux marchés européens pour les batteries domestiques – l’Allemagne, l’Italie, l’Autriche, le Royaume-Uni et la Suisse – étaient responsables de 88 % des batteries installées en Europe en 2021, l’Allemagne étant en tête du peloton avec une part de 59 %.

« Dans les années définies par des prix de détail élevés de l’électricité, le solaire et le stockage permettent de réduire les factures d’électricité, a déclaré Walburga Hemetsberger, PDG de SolarPower Europe. Il n’est pas surprenant que les consommateurs installent un nombre record de maisons alimentées par batterie chaque année ».

L’association professionnelle de l’industrie solaire a déclaré que le nombre de foyers accueillant des batteries solaires en Europe triplera probablement pour atteindre 3,5 millions d’ici 2026. Dans le meilleur des cas, il pourrait atteindre près de 40 % de plus, si les cadres politiques adéquats sont en place, a-t-elle affirmé. Elle appelle maintenant les décideurs politiques à présenter une stratégie européenne complète de stockage de l’électricité et un objectif de 200 GW d’ici 2030.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...