Des scientifiques australiens atteignent 30,3 % de rendement avec une cellule PV tandem pérovskite-silicium

Share

D’après pv magazine International

En 2021, l’Australie a mis en place l’objectif « Solar 30 30 30 » visant à atteindre un rendement de module de 30 % et 0,30 AUD/W (0,2 €/W) à grande échelle d’ici à 2030. Des chercheurs de l’Université nationale australienne (ANU), à Canberra, ont aujourd’hui annoncé qu’ils avaient atteint le premier « 30 » en obtenant un rendement de 30,3 %.

D’après les chercheurs, la cellule solaire tandem pérovskite et silicium affiche un rendement ultra-élevé tout en améliorant la stabilité de fonctionnement des cellules solaires. Leurs travaux, qui s’appuient sur un précédent record enregistré par des scientifiques de l’ANU en 2020, ont été financés par l’Agence australienne des énergies renouvelables (ARENA), laquelle a débloqué 25,83 millions d’euros pour réaliser l’ambitieux objectif Solar 30 30 30.

Le chercheur The Duong a expliqué que l’équipe s’était appuyée sur les points forts des cellules silicium et des cellules pérovskite couramment utilisées, lesquelles sont fabriquées à partir de matériaux dont la structure cristalline spécifique, si elle est appréciée pour son efficacité, est aussi connue pour son instabilité.

« Avec ces cellules solaires tandem, la cellule pérovskite supérieure peut absorber efficacement la lumière bleue et transmettre la lumière rouge à la cellule inférieure en silicium, ce qui permet de produire une quantité d’énergie significativement plus importante à partir de la lumière du soleil que chaque dispositif pris séparément », a ajouté The Duong.

Le rendement le plus élevé enregistré pour des cellules en silicium seules est actuellement de 26,81 % en laboratoire, mais pour les modules disponibles dans le commerce, ce chiffre est plus proche de 20 %.

« Dépasser la barre des 30 % n’a rien d’anodin, s’est réjoui The Duong. À l’heure actuelle, ce chiffre est considéré comme le seuil de rendement pour la commercialisation d’une technologie tandem comme celle qui fait l’objet de notre étude. D’après les prévisions actuelles, la technologie solaire tandem sera fabriquée à grande échelle d’ici à 2026. Toutefois, il y a encore beaucoup de travail avant de pouvoir passer à l’échelle supérieure et garantir la stabilité de la technologie sur le terrain sur 25 à 30 ans. »

L’équipe ANU travaille en ce moment à améliorer le rendement et la stabilité des cellules solaires. Elle a publié ses conclusions dans Advanced Energy Materials.

Traduction assurée par Christelle Taureau.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Apex Energies lève plus de 120 M€ pour construire 250 centrales solaires en toitures et ombrières
18 juillet 2024 D'un montant exact de 125,4 M€, il s'agit du deuxième financement de plus de 100 millions d’euros levé par le groupe et du plus important de son histo...