L’institut Fraunhofer dévoile une cellule solaire organique d’un rendement de 15,8 %

Share

D’après pv magazine international.

Des chercheurs de l’Institut Fraunhofer pour les systèmes d’énergie solaire (ISE) et du Centre de recherche en matériaux de l’Université de Fribourg (FMF) ont établi un nouveau record mondial dans le domaine du photovoltaïque organique. Ils ont en effet atteint un rendement de 15,8 % avec une cellule organique de 1 cm² en utilisant un revêtement anti-reflet qui absorbe davantage de lumière dans la couche photoactive de la cellule, générant ainsi un courant plus important.

Les rendements du solaire organique sont toujours plutôt faibles par rapport aux cellules en silicium cristallin traditionnel, bien qu’il puisse lui aussi être produit à bas coût. Des chercheurs du monde entier travaillent toujours à l’amélioration de sa rentabilité et à sa transposition à grande échelle.

« Nous avons amélioré la cellule solaire record en grande partie grâce au revêtement anti-reflet, qui absorbe davantage de lumière dans la couche photoactive de la cellule, générant ainsi un courant plus important », explique Uli Würfel, directeur du département PV organique et pérovskite au Fraunhofer ISE.

Le système à couches minces nécessaire pour le revêtement a été mis au point par les chercheurs du Fraunhofer ISE. Parallèlement, le centre de recherche a aussi développé des électrodes pour des cellules solaires organiques semi-transparentes à l’aide de ce processus de revêtement. Uli Würfel indique que ces dernières consistent en une couche photoactive organique appliquée sur une électrode arrière qui laisse la lumière visible passer tout en redirigeant la lumière proche infrarouge vers la cellule.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...