Le Bénin va se doter d’une nouvelle centrale solaire de 25 MW à Pobé

Share

Le Bénin devrait se doter d’une nouvelle centrale solaire à grande échelle. C’est la société japonaise Toyota Tshushu qui a annoncé le projet dans un communiqué : 25 MW de capacité photovoltaïque devraient être déployés dans la région de Pobé, à l’ouest du pays, près de la frontière avec le Nigéria.

Plus précisément, la maison de commerce japonaise, qui appartient au groupe Toyota, a déclaré avoir mené une étude de développement dans le cadre du programme “Projet d’étude de faisabilité de développement à l’étranger pour des infrastructures énergétiques de haute qualité” lancé par le ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie en 2021.

L’installation sera réalisée dans le cadre d’un partenariat public-privé dans lequel le gouvernement béninois agit via la Société béninoise de production d’électricité.

C’est l’EPC Eiffage RMT qui sera en charge de la construction de la centrale solaire, sachant que les travaux devraient être achevés en 2024. Le groupe français n’en est pas à son coup d’essai au Bénin puisqu’il a déjà travaillé à la mise en place de la centrale solaire de Deffissol (inaugurée en 2022, elle aussi dans la région de Pobé) et que sa filiale Eiffage Génie Civil est en charge les travaux d’extension du port de Cotonou.

Actuellement, le Millennium Challenge Account Bénin II (MCA-Bénin II) doit ajouter 50 MW de capacité via quatre centrales solaires à grande échelle au Bénin. De leur côté, ls différents projets hors réseaux, et notamment celui du MCA Bénin II (12 localités visées) et le projet d’expansion d’Engie (qui veut connecter 22 localités) devraient ajouter jusqu’à 4 MW d’énergie solaire décentralisée dans le pays.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...