Des scientifiques analysent les performances saisonnières de systèmes photovoltaïques verticaux

Share

D’après pv magazine International

Le photovoltaïque sur toiture est plus performant au printemps et en été dans la région arctique, tandis que le photovoltaïque vertical est plus performant en automne et en hiver, selon une nouvelle étude de l’Université d’Oulu en Finlande.

Les chercheurs ont déclaré dans “Experiences from seasonal Arctic solar photovoltaics (PV) generation- An empirical data analysis from a research infrastructure in Northern Finland” – qui a été récemment publié dans Renewable Energy – qu’ils ont effectué une analyse des données photovoltaïques solaires provenant d’une installation expérimentale située à Oulu au cours de quatre saisons entre 2021 et 2022.

Localisation du projet.

Image : Université d'Oulu, énergie renouvelable, Creative Commons License CC BY 4.0

Le système se compose de 24 panneaux solaires – 12 déployés verticalement et 12 installés dans une configuration typique de toiture avec des angles d’inclinaison allant de 23 à 46 degrés. Tous les panneaux ont une puissance de 275 W, reposent sur 60 cellules monocristallines et ont un rendement de 18 %.

Selon le rapport, les mois les plus propices à la production d’énergie photovoltaïque dans l’Arctique finlandais sont juin et juillet. En hiver, les panneaux photovoltaïques verticaux ont dépassé les panneaux de toiture de 98,36 % et en automne de 30,25 %, tandis qu’en été, les panneaux de toiture ont dépassé les panneaux verticaux de 30,44 % et au printemps de 20,2 %.

« Des conditions météorologiques et climatiques extrêmes, des variations significatives de la durée du jour conduisant à des nuits et des jours polaires, des températures inférieures à zéro, de la neige et des variations de température saisonnières significatives caractérisent les régions arctiques et subarctiques », ont déclaré les chercheurs, ajoutant que les données collectées fournissent des informations précises pour les investissements futurs et améliorent la prévisibilité des simulations solaires.

En ce qui concerne l’angle d’inclinaison préféré pour les panneaux photovoltaïques sur le toit pendant les deux années, la recherche a conclu que 28 degrés était l’angle optimal. Selon les chercheurs, les panneaux ayant cette inclinaison ont généré 3 % d’énergie en plus que les autres, lors d’une comparaison annuelle.

« Cela a prouvé le potentiel accru des panneaux solaires photovoltaïques à cet angle d’inclinaison pour capter l’irradiation maximale pendant les saisons de printemps et d’été, explique l’article. Le maintien d’angles d’inclinaison plus faibles dans l’Arctique présente d’autres avantages : les pertes mutuelles d’ombrage sont moindres lorsque les panneaux solaires sont disposés en plusieurs rangées, l’une derrière l’autre, ce qui permet un déneigement beaucoup plus rapide ».

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Apex Energies lève plus de 120 M€ pour construire 250 centrales solaires en toitures et ombrières
18 juillet 2024 D'un montant exact de 125,4 M€, il s'agit du deuxième financement de plus de 100 millions d’euros levé par le groupe et du plus important de son histo...