Des capteurs solaires pour la détection précoce des feux de forêt

Share

D’après pv magazine USA

Dans la lutte contre les incendies de forêt, la rapidité est un facteur primordial. La société allemande Dryad Networks a donc lancé un capteur appelé « Silvanet Wildfire Sensor » pour aider à détecter les incendies de forêt en quelques minutes et capable d’alerter les secours.

Ces petits dispositifs en plastique hors réseau sont équipés d’une cellule solaire de 6 cm par 6 servant de source d’énergie. Ils mesurent la température, l’humidité et la pression atmosphérique, et contiennent un capteur de qualité de l’air à faible consommation d’énergie avec un mode de détection des gaz.

Silvanet Wildfire Sensor peut ainsi détecter l’hydrogène, le monoxyde de carbone et d’autres gaz qui apparaissent au cours des premiers stades de la pyrolyse au niveau du ppm (partie par million). Chaque capteur peut détecter des incendies dans un rayon de 100 mètres pour une détection de 60 minutes d’un incendie de 2 mètres par 2 mètres. Le capteur est généralement monté sur un arbre à 3 mètres de hauteur. Chaque appareil mesure 19 cm sur 8,2 cm et comporte un panneau solaire de 6 cm sur 6 cm. Le boîtier est conforme à la norme IP 67 et résiste aux intempéries et aux UV.

L’appareil est doté d’une intelligence artificielle qui lui permet de détecter les incendies de manière fiable et d’éviter les fausses alertes positives. Les capteurs se connectent à une passerelle, et chaque passerelle héberge environ 100 capteurs, en fonction de la topographie. La transmission de données sans fil LoRaWan envoie les données de l’appareil aux premiers intervenants.

Dryad a déclaré que l’appareil peut fonctionner sans entretien pendant 15 ans, sans nécessiter de piles et en évitant l’utilisation de lithium et d’autres matériaux toxiques ou rares. L’énergie est stockée dans des supercondensateurs.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les incendies de forêt et les activités volcaniques ont touché 6,2 millions de personnes entre 1998 et 2017, avec 2 400 décès attribuables à la suffocation, aux blessures et aux brûlures dans le monde entier.

Une étude de l’University College London a montré que les incendies de forêt de 2018 en Californie ont coûté à eux seuls 148,5 milliards de dollars à l’économie américaine. Les pertes en capital et les coûts de santé au sein de la Californie ont totalisé 59,9 milliards de dollars, tandis que les pertes indirectes dues à la perturbation économique de 80 secteurs industriels au sein de l’État se sont élevées à 42,7 milliards de dollars. Le transport d’électricité a été touché, ainsi que le transport routier et ferroviaire de marchandises, les pipelines et d’autres secteurs dépendant de l’infrastructure.

De plus, les émissions causées par les incendies de forêt créent un cercle vicieux : un climat plus chaud et plus sec dans certaines régions, ce qui entraîne une recrudescence des incendies de forêt. Les données du Programme des Nations unies pour l’environnement montrent que les zones brûlées augmenteront de 62 % si les températures mondiales augmentent de 2 degrés Celsius, et de 97 % si la planète se réchauffe de trois degrés. Dryad estime que le déploiement de 120 millions de ses capteurs dans le monde d’ici à 2030 permettrait de sauver jusqu’à 3,9 millions d’hectares de forêts et d’éviter 1,7 milliard de tonnes d’émissions de CO2.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Apex Energies lève plus de 120 M€ pour construire 250 centrales solaires en toitures et ombrières
18 juillet 2024 D'un montant exact de 125,4 M€, il s'agit du deuxième financement de plus de 100 millions d’euros levé par le groupe et du plus important de son histo...