DualSun inaugure son centre de formation à Marseille

Share

Le fabricant de panneaux solaires DualSun a inauguré ce 14 septembre son propre centre de formation d’installateurs à Marseille. La DualSun Académie, ayant nécessité un investissement de 300 000 euros, a pour but de répondre à deux problématiques : la pénurie d’installateurs et la nécessaire montée en compétences de la filière. Selon les derniers chiffres d’Enedis, 50 000 installations photovoltaïques ont été raccordées au deuxième trimestre 2023.

Lors d’une conférence, Jérôme Mouterde, co-fondateur de l’entreprise, a donc rappelé l’impact de cette forte poussée sur le secteur : « Sur les 3 000 demandes mensuelles que nous recevons de particuliers via notre plateforme MyDualSun, dans 20 % des cas, nous ne parvenons pas à leur trouver un bon installateur », a-t-il regretté. Et de fait, le syndicat Enerplan estime que 10 000 installateurs sont actifs et que 8 000 professionnels supplémentaires seront nécessaires d’ici à 2025 pour répondre aux objectifs de la PPE.

Formation et reconversion

Face à ces chiffres, la DualSun Académie s’est fixé pour objectif de former chaque année 500 stagiaires, dont 300 n’ayant pas encore de connaissance dans le photovoltaïque. « Nous proposons deux formats de Bootcamps, de une à deux semaines, destinés à des artisans ayant déjà des prérequis afin d’accélérer leur reconversion », a détaillé Eric Fihey, Directeur général DualSun Académie. Leur coût est de 1 000 à 2 000 euros HT.

Le Bootcamp “poseur PV” est ainsi adapté à des travailleurs du bâtiment, maîtrisant déjà le travail en hauteur, la couverture ou la maçonnerie, et qui désirent compléter leur offre commerciale avec l’installation de panneaux solaires. Sur une plateforme de 350 m2, ils auront à leur disposition plusieurs types de toitures, représentatives des régions françaises, pour permettre aux apprenants d’étudier tous les cas de figure. Par ailleurs, le Bootcamp “Electricien PV” s’adresse à des électriciens voulant élargir leurs domaines d’activité. « Nous avons par exemple beaucoup de demandes de la part de personnes spécialisées dans la pose de la fibre numérique, qui souhaitent se reconvertir dans les métiers du solaire », a complété Eric Fihey.

Grâce à un agrément de Qualit’EnR, l’offre de l’académie est complétée par deux formations certifiantes, le QualiPV (dans le photovoltaïque) et le QualiSol (dans le solaire thermique). En effet, les particuliers ne peuvent bénéficier des aides d’Etat qu’à condition de faire appel à un installateur agréé ayant obtenu le label RGE. Outre des outils théoriques de e-learning, le programme intègrera également des modules sur la pose et l’installation des propres produits de DualSun, le panneau solaire hybride Spring et le panneau photovoltaïque Flash. Pour ce faire, des cours gratuits d’une journée seront proposés aux installateurs. Enfin, Eric Fihey a précisé que des cursus consacrés aux commerciaux et au personnel administratif étaient en préparation.

Devenir le “meetic du solaire”

Pour se faire connaître, DualSun Académie voyagera également à bord d’un camion itinérant, qui stationnera à chaque fois pendant deux jours chez un des distributeurs agréés de DualSun. Il s’agira ainsi d’apporter un premier point de contact sur des formations courtes à de nouveaux installateurs potentiels qui pourront par la suite venir en formation complète. Autre volonté : « devenir le meetic du solaire », selon la métaphore de Eric Fihey. « L’une de nos missions sera de mettre en relation nos stagiaires avec des installateurs, pour faciliter leur recrutement dès leur sortie de l’académie », a-t-il souligné.

Le secteur de la pose de panneaux solaires est en effet en très forte tension et les installateurs peinent à faire face à la demande de leurs clients. D’après Kaelig Sadaune, PDG de l’agence de recrutement Brawo, qui a présenté les chiffres de son baromètre Brawo Impact sur les emplois immédiatement disponibles, 17 823 emplois étaient à pourvoir dans le secteur du solaire sur le deuxième trimestre 2023, dont 1 850 postes ouverts de poseurs de panneaux photovoltaïques.

De plus, il est primordial d’augmenter la qualité de l’offre de formation, avec de mieux professionnaliser le secteur. « Il est très difficile de se défaire d’une mauvaise réputation et, malheureusement, la filière du solaire souffre encore des malfaçons de centrales photovoltaïques en toiture qui ont pu conduire à des infiltrations ou à des incendies il y a des années, a relaté Clara Trevisiol, CEO et fondatrice de Monabee, installateur Partenaire DualSun. Afin de lever les craintes des particuliers, les installateurs, qui sont au contact direct des clients, ont donc un rôle central à jouer ».

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...