Les pompes à chaleur seraient plus performantes que les combustibles fossiles dans les climats modérés

Share

D’après pv magazine International

Des scientifiques de l’Université d’Oxford au Royaume-Uni et de l’ONG Regulatory Assistance Project ont montré que les pompes à chaleur air-air peuvent conserver un coefficient de performance (COP) moyen compris entre 2 et 3 dans différents climats modérément froids.

Leurs conclusions, présentées dans l’article « Coming in from the cold: Heat pump efficiency at low temperatures », qui est récemment paru dans Joule, se fondent sur les données issues de sept études de terrain différentes portant sur environ 550 pompes à chaleur. « Ces observations concluent que, bien en-deçà de 0 °C, le rendement de la pompe à chaleur reste significativement supérieur à celui des systèmes de chauffage à combustibles fossiles et par résistance électrique au niveau d’un appareil », affirment les universitaires.

Pour ce qui est du confort lié à l’utilisation des pompes à chaleur, l’un des auteurs de l’article, Duncan Gibb, indique à pv magazine : « L’une des études que nous avons analysées, menée dans le nord-est des États-Unis, a montré que sur 42 propriétaires de pompe à chaleur en climat froid, 32 se disaient “très satisfaits” de leur appareil au cours de l’année écoulée, 3 étaient “satisfaits” et 7 “plutôt satisfaits” ». Il a ajouté que « dans une étude axée sur l’Europe, sur 670 répondants ayant installé récemment une pompe à chaleur, une amélioration du confort a été notée dans 81 % des cas, contre 1 % seulement de baisse du confort ».

Les articles définissent les climats modérément froids comme ceux présentant des températures moyennes en janvier supérieures à -10 °C. Pour leurs travaux, les scientifiques ont donc agrégé des études de terrain menées dans des régions comme la Suisse, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les États-Unis, le Canada et la Chine.

« Lorsque la température extérieure était comprise entre 5 °C et -10 °C, le COP moyen tous systèmes confondus était de 2,74, avec une valeur médiane de 2,62, ce qui suffit à couvrir des charges de chauffage avec un rendement bien supérieur à celui des solutions de chauffage à combustibles fossiles ou par résistance électrique, soulignent-ils. La plupart des pays européens connaissant des hivers plus doux, avec des températures minimales supérieures à -10 °C, notre analyse tend à démontrer que les pompes à chaleur peuvent être installées dans de telles conditions sans se soucier des performances ou de la nécessité de prévoir une capacité de chauffage de secours. »

Les scientifiques ont aussi étudié ce qu’ils définissent comme des climats extrêmement froids, c’est-à-dire des régions où les températures moyennes descendent sous les -10 °C pendant le mois le plus froid. Pour ce faire, ils ont agrégé des données issues d’études menées aux États-Unis dans les États de l’Alaska et du Minnesota, ainsi que des données provenant d’études commerciales réalisées par Mitsubishi et Toshiba en Finlande.

« Dans les climats qui enregistrent des températures extrêmement froides, les tests de performance ont montré que les pompes à chaleur pouvaient fonctionner avec un COP compris entre 1,5 et 2. D’après les données de performance, les pompes à chaleur peuvent fournir de la chaleur à des niveaux de rendement atteignant le double de ceux du chauffage par résistance », ajoutent-ils en soulignant toutefois que des analyses plus poussées sont nécessaires, notamment pour ce qui est de la nécessité d’un système de chauffage auxiliaire.

« Dans les climats plus extrêmes, les pompes à chaleur pour climats froids peuvent assurer l’intégralité du chauffage, mais elles ont tendance à être beaucoup plus chères, ajoute Duncan Gibb. Il est aussi intéressant de noter que les pompes à chaleur géothermiques constituent une technologie tout à fait appropriée dans les climats les plus froids. Quoi qu’il en soit, la pompe à chaleur doit être de grande qualité et installée avec soin, et le bâtiment doit présenter un niveau d’isolation raisonnable. »

Traduction assurée par Christelle Taureau

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...