[En direct d’Energaïa] S’Tile présente son nouveau module verre-verre semi-transparent GlasSee

Share

Sur le salon Energaïa, l’entreprise S’Tile, spécialisée dans le photovoltaïque intégré au bâti, présente la nouvelle version de son module GlasSee à transparence variable, utilisant les cellules monocristallines PERC en 182 mm. De type verre-verre de 2+2 mm d’épaisseur, il est disponible avec une transparence de 10 à 40 %. Ceci est rendu possible grâce à la découpe des cellules de silicium en bandes de dix à quinze millimètres. Ces bandes sont ensuite encapsulées en faisant varier la distance entre les rangées pour laisser passer la lumière tout en limitant les pertes de rendement. « De plus, notre module est bifacial, par conséquent une partie de la lumière est récupérée de l’autre côté grâce à la réverbération sur un mur blanc par exemple », indique à pv magazine France Alain Straboni, fondateur et président de l’entreprise.

Avec des puissances allant de 500 Wc à 515 Wc, la gamme dispose ainsi d’un rendement de 20,07 à 20,68 %. « Ces panneaux sont destinés à des applications en intégration tels que les vitrages verticaux, les garde-corps, les pergolas, les ombrières de parking, poursuit l’ancien chercheur. Nous entrons également sur un nouveau marché, celui des serres photovoltaïques, grâce à l’ombrage allant jusqu’à 40 % qui peut être profitable à certaines cultures ».

Créée en 2007, S’tile, société de 10 personnes, s’est spécialisée dans la production de modules sur mesure pour l’intégration au bâti et s’est dotée d’une chaîne de production dans ses locaux situés sur le campus à Poitiers d’une capacité de 40 MW. Elle permet de découper et d’encapsuler les cellules achetées auprès de fabricants chinois comme DMEGC ou Aiko Solar.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...