Une start-up américaine fait progresser l’enduction roll-to-roll de couches minces de pérovskite

Share

D’après pv magazine International

Verde Technologies, une spin-off américaine de l’Université du Vermont, qui développe des modules solaires légers et flexibles en pérovskite, a fait des progrès avec sa technologie de revêtement en couches minces dans le cadre d’un projet pilote avec Verico Technology, un fabricant sous contrat situé dans le Connecticut voisin.

Les partenaires ont achevé le dépôt d’une solution de pérovskite sur un substrat souple de 76,2 cm x 6 096 cm en utilisant des procédés de fabrication, des équipements et des conditions environnementales standard. Le nouvel outil et le nouveau procédé de revêtement sont appelés “Verde Slot Coating”.

« Le procédé Verde Slot Coating permet d’obtenir l’évolutivité associée à l’enduction par fente, tout en accélérant considérablement les cycles d’itération et l’optimisation des films, a déclaré Skylar Bagdon, PDG de Verde Technologies, à pv magazine. Cela signifie que nous pouvons faire des progrès rapides à petite échelle, mais contrairement à l’enduction par centrifugation ou à l’enduction par lame, les résultats sont transférables à de grands systèmes commerciaux de rouleau à rouleau, comme le montre clairement le projet pilote avec Verico ».

La société basée dans le Vermont a l’intention de développer des technologies solaires pérovskites à jonction unique et à couches minces en tandem. Sa technologie de cellules pérovskites aurait un rendement de conversion de l’énergie à l’échelle du laboratoire supérieur à 21 %.

Pour ce qui est de l’avenir, Skylar Bagdon estime que « La prochaine phase de développement de Verde sera axée sur les essais en plein air des modules avec les premiers clients ». Il a ajouté que l’équipe effectuera des essais avec le consortium PACT (Perovskite PV Accelerator for Commercializing Technologies) et dans le nouveau centre de recherche et d’essais solaires récemment ouvert à Burlington, dans le Vermont. La feuille de route commerciale de l’entreprise prévoit de cibler dans un premier temps les projets de repowering, généralement des projets à l’échelle des services publics consistant à remplacer les panneaux en fin de vie par des panneaux plus performants, avant de s’étendre à d’autres segments de l’énergie photovoltaïque légère, tels que les « grandes toitures commerciales en métal et à membrane ».

L’entreprise a pu tirer parti des programmes nationaux américains de recherche et de développement. Par exemple, l’été dernier, Verde a entamé une collaboration avec le laboratoire national des énergies renouvelables (NREL) du ministère américain de l’énergie et l’université de l’Illinois du Nord (NIU), ce qui lui donne accès à certaines des percées du NREL dans le domaine de la pérovskite, telles que la séquestration du plomb et l’encapsulation active. Verde a également conclu un partenariat exclusif avec l’université de Toledo en vue de commercialiser sa technologie cellulaire à base de pérovskite, dont les performances en matière de stabilité sont prometteuses.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...