EDP Renewables inaugure le deuxième parc hybride éolien et solaire du Portugal

Share

L’énergéticien portugais EDP Renewables vient d’ajouter au parc éolien de São João au Portugal (22,8 MW), mis en service en 2008, une centrale photovoltaïque de 21 MWc. Grâce à la combinaison des deux technologies, le site peut désormais produire 79 GWh d’énergies renouvelables par an.

L’ajout de 36 000 panneaux bifaciaux sur le parc de Monte de Vez à proximité des 13 éoliennes permet en effet d’optimiser les infrastructures électriques existantes, tout en associant deux sources d’énergie complémentaires qui produisent de l’électricité à des moments différents de la journée et de l’année. Il s’agit ainsi du deuxième site de ce type mis en service par EDPR dans le pays. « Nous allons poursuivre le développement de projets hybrides au Portugal et prévoyons de mettre en service 700 MW supplémentaires par le biais de projets similaires au cours des prochaines années », a assuré Hugo Costa, Directeur d’EDP Renewables au Portugal.

En janvier 2023, EDP avait déjà installé le premier projet hybride éolien/solaire de la péninsule ibérique, en ajoutant la centrale photovoltaïque de Mina de Orgueirel au parc éolien de Mosteiro, dans la municipalité de Guarda. Ce site a produit 37,4 GWh au cours de sa première année d’exploitation. EDP compte actuellement plus de 1 600 MW de projets hybrides à l’étude ou en cours de développement au Portugal et en Espagne, à différents stades de maturité et dont la mise en service est prévue au cours des prochaines années. La société va poursuivre son investissement dans des projets similaires dans l’ensemble des régions où elle est présente.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...