Une initiative allemande vise à mettre au point des batteries sodium-ion évolutives

Share

Un consortium de 15 entreprises et universités piloté par le fabricant de batteries Varta a annoncé le lancement d’un projet collaboratif visant à mettre au point une composition chimique haute performance, d’un bon rapport coût-efficacité et respectueuse de l’environnement pour les cellules de batteries sodium-ion.

Le projet ENTISE, qui a obtenu 7,5 millions d’euros de financement de la part du ministère fédéral allemand de la Recherche et de l’Éducation, commencera officiellement début juin.

Les travaux porteront notamment sur l’adaptation de la composition chimique à des formats de cellules produits à l’échelle industrielle. Selon les prévisions, le produit final prendra la forme d’une petite gamme de cellules rondes qui pourront être utilisées sur des véhicules électriques et des systèmes de stockage fixes.

D’après Varta, le projet repose sur un autre pilier, à savoir la production en quantité suffisante des matériaux nécessaires pour fabriquer à la fois des échantillons individuels résilients en laboratoire et des prototypes de cellules rondes. Puis, lors de la phase finale du projet, les composants individuels passeront du laboratoire au secteur préindustriel en coopération avec les partenaires.

Une évaluation technique, économique et écologique d’accompagnement est prévue pour la fin du projet, fixée à mi-2027.

Les batteries sodium-ion sont considérées par beaucoup comme une réponse pérenne et économe en ressources pour le stockage de l’énergie dans le futur, notamment en raison de la grande disponibilité du sodium, élément peu coûteux, sûr et facile à éliminer ou à recycler. Toutefois, leur statut d’alternative viable aux batteries lithium-ion est loin de faire l’unanimité.

« Pour les professionnels allemands du secteur des batteries, ce projet constitue une avancée majeure dans la mise au point de batteries sodium-ion durables, déclare Rainer Hald, directeur de la technologie chez Varta. En complément des technologies existantes, ce type de batterie peut apporter une contribution importante et viable à la décarbonation et à l’électrification de nombreux domaines et façonner activement la transition énergétique et des modes de mobilité. »

De récents travaux de recherche menés par l’Institut supérieur des sciences et technologies de Corée (KAIST) ont recensé une batterie sodium-ion hybride haute énergie et haute puissance capable de charger en quelques secondes à peine.

Traduction assurée par Christelle Taureau.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.