L’IRENA appelle à l’investissement dans les petites nations insulaires

Share

D’après pv magazine international.

L’IRENA a appelé à soutenir le déploiement des énergies renouvelables dans les petits États insulaires en développement (PEID) à raison d’un investissement minimum de 10 milliards de dollars d’ici à 2030.

L’initiative « Phares » de l’IRENA pour les petits États insulaires en développement (SIDS LHI), qui vise à accompagner la sortie des énergies fossiles de ces territoires, a donné lieu à une session lors de la quatrième conférence internationale des Nations unies sur les petits États insulaires en développement (SIDS4), qui s’est tenue cette semaine à Antigua-et-Barbuda. La séance avait pour but d’identifier les mécanismes de financement permettant de soutenir les objectifs des petits États insulaires en développement en matière d’énergie durable.

Les intervenants ont également discuté des stratégies de transfert de technologie et de renforcement des capacités, afin de répondre aux besoins de compétences et d’expertise nécessaires au développement des énergies renouvelables dans les PEID.

« Nous devons donner la priorité aux initiatives qui facilitent le transfert de technologies éprouvées, associées à de solides plateformes de partage des connaissances, afin de donner aux PEID les moyens de mener à bien leur transition énergétique et leur action en faveur du climat », a déclaré Flavien Joubert, ministre de l’environnement des Seychelles. « L’identification et la prise en compte des besoins en matière de renforcement des capacités sont fondamentales pour améliorer la résilience et l’expertise des PEID en matière de développement des énergies renouvelables. Cela implique d’investir dans des programmes d’éducation, de formation et de développement des compétences adaptés aux besoins spécifiques des communautés des PEID ».

Les PEID, qui représentent moins de 1 % de la population mondiale et des émissions globales, comptent parmi les régions les plus vulnérables au changement climatique, bien qu’ils en soient les moins responsables.

L’initiative LHI, lancée par l’IRENA il y a 10 ans, rassemble 41 PEID et 48 partenaires de développement. Ils ont collectivement fixé un objectif de 10 GW de capacité d’énergie renouvelable installée d’ici à 2030.

« En favorisant de véritables collaborations et en mobilisant efficacement les ressources, nous pouvons ouvrir la voie à un avenir durable pour les PEID et contribuer de manière significative à l’action climatique mondiale », a déclaré Melford Nicholas, ministre des services publics et de l’énergie pour Antigua-et-Barbuda.

Les 40 PEID qui ont ratifié l’Accord de Paris ont totalisé 6,6 GW de capacités renouvelables installées à la fin de 2023, d’après les chiffres de l’IRENA. Toutes les nations insulaires ont installé 8,7 GW d’énergies renouvelables l’année dernière.

Le mois dernier, pv magazine a rappelé que l’accès au financement sera essentiel pour le déploiement futur de l’énergie solaire dans les PEID.

Traduit par Marie Beyer.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.