Skip to content

Développement durable

Mobilité solaire : un train autonome basé sur un système PV+stockage en AC locale et collective

Soutenu par un consortium d’industriels et des investissements publics, l’écotrain est alimenté à 90 % en énergie solaire et peut être déployé sur les lignes existantes pour le transport de passagers et le fret. Le concept repose sur une boucle locale d’énergie, les principes de mobilité « au fil du soleil » et un système pensé en courant continu. Amarenco est en charge de développer la partie électrique avec des installations PV + stockage en AC collective. Un pré-démonstrateur devrait être testé sur le site du constructeur Socofer à côté de Tours à la mi-2023 et bénéficie du soutien de l’IMT Mines d’Albi dans le cadre d’un programme de recherche pour l’AC collective.

Un groupe industriel portugais prépare un guide sur l’octroi de licences relatives aux EnR terrestres

Le principal groupe industriel portugais dans le domaine des énergies renouvelables prépare un guide d’octroi de licences pour les projets énergétiques terrestres. Il vise à simplifier et à clarifier toutes les étapes du processus d’octroi de licences afin d’accélérer la mise en œuvre de projets solaires et éoliens.

Le Togo va construire une centrale solaire de 42 MW à Awandjélo

Selon la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) qui co-finance le projet au côté de l’IFC (dans le cadre du programme Scaling Solar), la nouvelle installation PV permettra de faire passer la part des EnR dans le mix énergétique de 27% en 2021 à 40% en 2024, et d’augmenter le taux d’électrification du pays de 59% en 2021 à 75% en 2025.

Validation d’un projet hybride en Charente-Maritime associant solaire, batteries et hydrogène vert

La réalisation du parc photovoltaïque de 40 MWc et des batteries lithium-ion a été confiée à BayWa r.e.. De son côté, le spécialiste de l’hydrogène renouvelable Lhyfe se chargera de l’électrolyseur et de trouver des débouchés pour la commercialisation de l’hydrogène dans un rayon de 100 à 150 km auprès des acteurs industriels et de la mobilité.

ABB et Eiffage retenus pour réaliser le branchement électrique des navires à quai dans le port de Toulon

Pour réduire les émissions polluantes des ferries et de navires de croisière à quai, le plan “Escales zéro fumée” vise à remplacer les groupes électrogènes utilisés par les bateaux par un branchement électrique à quai, alimenté pour partie par de l’électricité solaire. Les deux entreprises ont été choisies pour effectuer l’architecture réseau d’électrification pour raccorder des navires en 50 ou 60Hz.

En Guyane Kwala Faya va tester son prototype de pirogue solaire

La mobilité verte se décline et se développe sur tout type de véhicule. En Guyane, la société coopérative d’intérêt collectif Kwala Faya qui a pour mission le développement de solutions d’électrification participatives avec les habitants vient de présenter le prototype de sa pirogue solaire, équipée de quatre batteries lui garantissant 60 kilomètres d’autonomie.

1

Les panneaux photovoltaïques se mettent aux matériaux biosourcés

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes, l’Institut national de l’énergie solaire CEA-INES a développé de nouveaux types de modules solaires intégrant des thermoplastiques et des fibres naturelles sourcées en Europe, comme le lin et le basalt, pour réduire l’empreinte environnementale et le poids des panneaux photovoltaïques et améliorer le recyclage. pv magazine France s’est entretenu avec l’INES pour faire le point sur la viabilité du projet.

5

Le Conseil fédéral suisse augmente son soutien au programme d’action SuisseEnergie

Les moyens alloués à l’accompagnement des entreprises et des particuliers dans la décarbonation de leur activité seront augmentés à partir de 2023 et deux nouveaux programmes à court terme sur le photovoltaïque et l’installation de bornes de recharge à destination des communes ont été votés.

La Suisse simplifie les critères de construction des installations solaires

Le Conseil fédéral a modifié l’ordonnance sur l’aménagement du territoire (OAT), afin que certaines installations solaires sur les façades, les barrages ou les murs antibruit puissent être plus facilement construites à partir du 1er juillet. L’objectif est de réduire les obstacles administratifs et d’alléger la charge de travail des autorités cantonales.

CVE devient une entreprise à mission

Dans ses statuts, le producteur français s’est doté de trois grands objectifs sur l’impact environnemental, humain et social de son activité et un comité de mission sera constitué d’ici à février 2023 pour suivre et coordonner l’exécution de cette mission.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close