Bboxx transfert ses bureaux au Rwanda et étend son marché avec l’aide du Koweit

Share

La société Bboxx, qui distribue des dispositifs alimentés à l’énergie solaire en Afrique, va transférer son siège social de Londres à Kigali au Rwanda. La décision a été annoncée aujourd’hui, le 30 janvier, lors du UK-Rwanda Business Forum qui s’est déroulé dans la capitale rwandaise. L’opération est soutenue par le Haut Commissaire du Royaume-Uni au Rwanda et le Rwanda Development Board, une institution qui vise à faciliter l’implantation d’entreprises étrangères privées dans le pays notamment via des aides à l’installation, des mises en relation, des opportunités de marché.

En échange, Bboxx s’est engagée à former 500 Rwandais supplémentaires (donc 1000 au total) et à investir 100 millions de dollars (93 millions d’euros) dans le pays au cours des cinq prochaines années.

L’annonce de cette implantation porte autant sur l’écosystème solaire de la région que sur les technologies numériques, puisque Bboxx est avant tout une plateforme basée sur les données. Elle a notamment développé un système d’exploitation intégré qui recueille les données des utilisateurs des solutions solaires qu’elle vend sur le continent, à savoir des kits solaires, des dispositifs de cuisson, des smartphones, des dispositifs mobilité électrique comme des scooters, etc. La société a également développé des services annexes, notamment de gestion, pour les utilisateurs de ses produits hors réseaux.

Grâce à ses outils numériques, Bboxx propose aussi et surtout des financements intelligents et sécurisés pour les prêteurs : la petite entreprise, le foyer ou la personne qui souscrit au mini-kit solaire (sans en devenir propriétaire) s’engage sur une période de temps donnée, avec un paiement régulier de son énergie solaire. Cela permet de contourner la difficulté lié à l’investissement initial élevé en exploitant un modèle d’affaire en pay-as-you-go (PAYG) qui est basé sur le paiement à l’acte. Ce faisant, Bboxx se dote d’une plateforme de financement et de clients électrifiés pour développer d’autres activités.

Et la société a d’ailleurs signé un partenariat avec la société d’investissement koweïtienne EnerTech en décembre 2023 pour un montant de 100 millions de dollars (93 millions d’euros). D’après Bboxx, ce rapprochement servira à approfondir la pénétration de ses solutions sur le marché africain et à développer sa plateforme numérique dans les 11 pays où elle est implantée. « Cette annonce marque le début d’une série de partenariats stratégiques avec l’État du Koweït, qui vise à atteindre Net Zero d’ici 2060 et est un acteur clé dans la formation et le développement du marché du carbone en Afrique », ont précisé les partenaires dans un communiqué commun.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...