Tenergie acquiert 51,7 MW de centrales solaires

Share

En acquérant des centrales solaires d’une puissance de 51,7 MW, le producteur d’énergie Tenergie poursuit son développement sur le marché français. En début d’année, l’entreprise avait déjà fait l’acquisition de 29 centrales pour une puissance totale de 108 MW. Centrales au sol, ombrières de parkings ou centrales optimisant production d’énergie et activité agricole, toutes installées dans le sud de la France, ces nouvelles acquisitions d’un total de 160 MW rapporteraient un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros par la vente d’électricité, qui, avec un tarif garanti pendant 15 ans, représenteraient 1,5 milliard d’euros sur cette période.

Dans un entretien avec pv magazine, Pascal Pénicaud précise que la stratégie de Tenergie est « d’effectuer des opérations emblématiques sur le marché français, afin de renforcer notre visibilité ». Les objectifs de croissance sont ambitieux : ayant 430 MW d’actifs début 2019, la société souhaite atteindre 600 MW fin 2019 (en majorité photovoltaïques) et 1 GW fin 2020.

Travaillant coude à coude avec des cabinets de finance et des énergéticiens, M. Pénicaud souligne sa volonté de rester indépendant, dans une période où les développeurs de projets indépendants se font racheter, comme cela a été le cas par exemple pour Urbasolar passé dans le giron de l’entreprise suisse Axpo. « Avec ces deux opérations [les acquisitions de 51,7 MW et de 108 MW], nous devrions devenir le premier producteur indépendant en France », précise M. Pénicaud. Pour cela, Tenergie mise sur un ancrage territorial. Agissant en partenariat, notamment avec le Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne via leur société commune Terres d’Énergie, Tenergie veut mailler le territoire. « Il faut animer le marché français. Nous avons la possibilité de rendre les territoires autonomes en énergie, nous misons sur la production d’énergie locale. Cela permet de relocaliser les emplois également. » C’est dans cette optique que sera créée d’ici fin 2019 la société Terres d’Énergie Développement pour l’émergence de projets sur le territoire français et qui accompagnera tous les acteurs des projets.

Concernant la société de conseil en finance Augusta, basée à Londres, il s’agit de la troisième transaction liée à l’énergie solaire en France opérée en moins de 6 mois, transactions qui représentent une capacité de 300 MW en fonctionnement ou en cours de développement. Plus précisément, 264 MW sont des parcs solaires au sol ; ayant été soumis aux appels d’offres de projets à grande échelle en novembre 2018 et en février 2019.