17 millions de dollars pour électrifier Haïti avec des solutions hors réseau

Share

Les inondations, les ouragans et les tremblements de terre ont été une catastrophe pour Haïti et ont touché l’infrastructure de l’île à tel point qu’un ménage sur trois seulement est connecté au réseau électrique aujourd’hui. Ce chiffre tombe à 5 % dans les zones rurales.

Le gouvernement haïtien et la Banque mondiale ont lancé un fonds de 17 millions de dollars dans le but d’améliorer l’accès des Haïtiens à l’énergie. Ils souhaitent permettre à plus de 200 000 ménages d’avoir accès à l’électricité en 10 ans.

Le financement provient du Fonds pour les technologies propres (CTF) et du Programme de développement de l’énergie renouvelable (SREP), qui indique que l’accès à l’électricité sera largement obtenu grâce à l’énergie photovoltaïque et à d’autres sources d’énergies renouvelables.

« L’accès à une énergie propre et moderne pour tous les Haïtiens, en particulier ceux qui vivent dans des zones isolées, est l’un des objectifs principaux du gouvernement », a déclaré Nicolas Allien, coordinateur du projet SREP et CTF dans le Département de l’énergie du Ministère des travaux publics, des transports et des communications d’Haïti. « Le gouvernement comprend également que l’accès à un financement durable constitue une difficulté importante pour les initiatives privées visant à contribuer à la réalisation de cet objectif. »

La société d’investissement Bamboo Capital Partners a déclaré avoir été mandatée pour investir des titres ou des actions dans des sociétés proposant des solutions d’accès à l’électricité avec une énergie renouvelable hors réseau, allant des mini-réseaux aux produits solaires à la carte.

« L’accès à l’énergie est l’un des défis les plus importants auxquels le monde est confronté aujourd’hui, puisque 1,1 milliard de personnes n’ont toujours pas accès à une source d’énergie fiable », a déclaré Jean-Philippe de Schrevel, fondateur et directeur associé de Bamboo.  « Ce problème est particulièrement grave en Haïti, où la majorité de la population n’a toujours pas accès à l’électricité. L’OGEF [Fonds pour l’électricité hors réseau] a été créé pour résoudre ce problème en investissant dans des entreprises capables de fournir aux ménages haïtiens des sources d’énergies propres, fiables et décentralisées, évitant ainsi la nécessité d’une infrastructure coûteuse. »