L’Hespul a publié son rapport d’activité 2018

Share

L’association Hespul a publié son rapport d’activité de l’année 2018. Elle y rappelle son objectif : « Contribuer à l’avènement d’une société sobre et efficace, reposant sur les énergies renouvelables, tout en défendant les valeurs d’équité et d’intérêt général » et détaille ses activités selon trois axes : anticiper et agir pour la transition énergétique, développer des solutions avec des acteurs et transmettre, informer, former à la transition énergétique.

Parmi ses actions variées, l’association a été force de propositions tout au long du groupe de travail du secrétaire d’État Sébastien Lecornu qui a abouti à la démarche “Place Au Soleil”. Elle se dit satisfaite de la clarification dans la loi de finance 2019 de l’exonération de la taxe foncière pour les bâtiments publics équipés d’une installation PV puisque son absence était un frein au démarrage de projets portés par des collectivités locales. L’association œuvre également à l’augmentation du périmètre géographique des participants à une opération d’autoconsommation collective.

Active dans le domaine numérique, elle a aussi lancé le projet Restable qui expérimente la mise en place d’une centrale de production virtuelle afin de stabiliser du système électrique. Ou encore, elle a mis à disposition des outils numériques d’aide à la décision tels que ecorenover.org.

En quelques chiffres, elle a conseillé 5 583 personnes et accompagné 5 750 projets.

Parmi ces projets, elle a suivi et conseillé la ville d’Albi dans la reconversion d’un parc à charbon en un parc photovoltaïque au sol de 5 MW.

Pour le compte de l’ADEME, Hespul a réalisé deux guides pour accompagner les porteurs de projet, de l’étude de faisabilité initiale jusqu’à l’exploitation du système en fonctionnement.