Présentation d’un prototype de module avec wafers 3D

Share

Le prototype du module utilisant des wafers Direct 3D de 1366 Technologies a été exposé cette semaine au salon SNEC de Shanghai. Ce module est le fruit du partenariat entre la start-up de wafers 1366 Technologies basée aux États-Unis et le fabricant de modules Hanwha Q Cells.

Selon 1366 Technologies, les modules utilisent la technologie Q.ANTUM basée sur PERC de Q Cells et ont une puissance nominale prévue de 360 ​​W. Un représentant de la société a déclaré a pv magazine que la feuille de route technologique de 1366 prévoyait des rendements supérieurs à 22 %. La start-up indique aussi que la conception de wafers plus minces peut conduire à une meilleure puissance de sortie.

La société 1366 Technologies, établie dans le Massachusetts, fabrique des wafers selon un procédé épitaxial, directement à partir de silicium fondu plutôt qu’à partir de lingots de silicium sciés, comme c’est le cas habituellement. Cela permet au fabricant de faire varier l’épaisseur de la tranche, réduisant ainsi la quantité de silicium requise par pièce. Selon 1366 Technologies, les wafers présentés à SNEC ont une épaisseur moyenne de 130 microns –  sachant qu’une production en masse peut être possible à partir de 110 microns. Les wafers sont fabriqués avec une bordure plus épaisse mesurant 180 microns, ce qui est la norme dans l’industrie, afin de les protéger contre la casse lors des dernières étapes de la production.

La chute des prix des wafers a obligé des producteurs tels que 1366 Technologies à poursuivre un objectif en mouvement alors qu’ils tentaient de repenser le processus standard de coupe avec fil de diamant. Cependant, la société estime qu’en réduisant l’utilisation de silicium dans la fabrication de wafers à moins de 1,5 g par watt, cela fera baisser les prix.

« Plus tôt cette année, en réponse à la baisse rapide du prix des wafers, 1366 a pris la décision stratégique d’accélérer le pas pour la mise au point des caractéristiques des wafers 3D », a déclaré Adam Lorenz, le directeur technique de la société. « Les choses les plus importantes en matière d’énergie solaire sont les coûts et la performance, et les caractéristiques des wafers 3D permettent aux fabricants innovants, tels que Q Cells, d’atteindre le meilleur rapport qualité-prix du secteur. »

L’usine est presque terminée

Hanwha Q Cells et 1366 Technologies construisent une usine en Malaisie, près des usines de fabrication de cellules et de modules de la société coréenne. Elle devrait entrer en service au troisième trimestre, selon une annonce faite par 1366 en février.

Les wafers pour les prototypes de modules ont été produits au Center for Technology Innovation and Quality de Q Cells à Thalheim, en Allemagne. Les modules ont été assemblés dans un format 144 demi-cellules à six barres, utilisant des composants identiques à ceux utilisés dans la production commerciale de Q Cells. « Les wafers minces compatibles avec l’automatisation et les équipements existants sont depuis longtemps un objectif pour l’industrie », a déclaré Ji Weon Jeong, le directeur de la technologie de Q Cells, « mais ils dépassent les capacités des technologies de wafers classiques. »