Iberdrola planifie un parc solaire de 590 MW près de Cáceres en Espagne

Share

L’entreprise espagnole spécialisée dans la production, la distribution et la commercialisation d’électricité et de gaz naturel Iberdrola a révélé aujourd’hui son intention de construire un parc solaire sans subventions de 590 MW dans le sud de l’Espagne. La société a indiqué dans un communiqué que la centrale serait mise en service en 2022 et qu’elle couvrirait une surface de 1 300 hectares dans les zones municipales de Torrecillas de la Tiesa et d’Aldeacentenera, près de Cáceres, dans la région ouest d’Estrémadure.

Le projet, baptisé Francisco Pizarro, nécessitera un investissement d’environ 300 millions d’euros et viendra s’ajouter à son portefeuille actuel de projets de 2 GW en Espagne, qui comprend, entre autres, le projet photovoltaïque Andévalo de 50 MW en Andalousie, le projet Romeral de 50 MW en Castille-La Manche et les centrales photovoltaïques Ceclavín (328 MW), Arenales (150 MW) et Campo Arañuelo I et II (50 MW chacune), toutes situées à Estrémadure.

La centrale photovoltaïque Nuñez de Balboa située à Usagre, dans le sud de l’Espagne, pour laquelle un accord d’achat d’électricité (PPA) a été signé en novembre avec le groupe de distribution Uvesco (BM Supermarcados), est également en cours de construction. Le PPA du projet Nuñez de Balboa avait été signé avec le prestataire de services financiers Kutxabank en juillet, tandis qu’Iberdrola avait signé à la mi-octobre son deuxième contrat d’achat d’électricité avec la société de télécommunications Euskatel.

« En Espagne, Iberdrola a plus de 700 MW d’énergie renouvelable en construction (la centrale photovoltaïque de Núñez de Balboa et des projets éoliens dans trois régions), qui devrait entrer en service entre 2019 et 2020 », a indiqué la compagnie dans son communiqué.