1 GW de capacité installée ou en construction pour Voltalia

Share

Il ne lui restait que 85 MW pour franchir le cap du gigawatt de capacité installée ou en construction. C´est fait désormais, suite au démarrage des travaux de quatre centrales en France (deux solaires et deux éoliennes) et d’une centrale photovoltaïque au Kenya.

Situées dans la Région Sud (Provence-Alpes-Côte d’Azur), les capacités des deux derniers projets solaires en France totalisent 9 MW. Ayant remporté deux éditions de l’appel d’offres CRE 4 de 2018, ces centrales bénéficient de contrats de vente d’électricité avec complément de rémunération d’une durée de 20 ans. La centrale de Talagard, qui sera construite sur une ancienne décharge, sera mise en service au deuxième semestre 2019, tandis que les ombrières de Joncquières seront mises en service au deuxième semestre 2020.

Au Kenya, il s’agit du plus grand parc solaire de Voltalia : la centrale en développement a une capacité de 50 MW. Sa mise en service est prévue pour la deuxième moitié de 2020 et elle bénéficiera d’un contrat de vente d’électricité (PPA) sur 20 ans signé avec Kenya Power and Lightning Company (KPLC), la compagnie d’électricité nationale du Kenya. Située dans le comté de Nandi, elle permettra l’approvisionnement en électricité de plus de 700 000 personnes. La construction de cette centrale profitera de coûts partagés avec celle d’Eldoret que la société construit parallèlement pour le compte d’Alten (centrale de 55 MW).

Le portefeuille de Voltalia atteint 154 MW de capacités installées ou en construction en France, et 82 MW sur le continent africain. Sur les 1 GW annoncés, 472 MW sont en cours de construction.

Selon Sébastien Clerc, directeur général de Voltalia, « nous poursuivons […] notre percée sur le continent africain qui représente déjà 8 % de notre portefeuille de centrales. » Et il précise : « À ce jour, Voltalia construit un total de 527 MW dont 472 MW détenus par le Groupe et 55 MW pour le compte de clients. » Il ajoute également que l’objectif de Voltalia est d’atteindre au moins 2,6 GW installés ou en construction à horizon 2023, soit 1,6 GW de nouvelles constructions sur la période 2021-2023.