Skip to content

Kenya

Six pays d’Afrique créent une alliance pour développer l’hydrogène vert sur le continent

Le Kenya, l’Afrique du Sud, la Namibie, l’Égypte, le Maroc et la Mauritanie ont lancé l’Africa Green Hydrogen Alliance pour favoriser la collaboration régionale afin de créer un environnement propice et durable capable de stimuler le développement de l’hydrogène vert à usage domestique et à l’exportation.

Solaire hors réseau : Sun King lève 260 millions de dollars pour intégrer des onduleurs à ses systèmes

Anciennement connu sous le nom de Greenlight Planet, le groupe américain vient de boucler un nouveau tour de table pour étendre sa gamme de produits solaires (notamment en intégrant une offre avec onduleur pour les gros appareils électroménagers) et poursuivre le déploiement de ses systèmes PV en paiement à l’utilisation en Afrique et en Asie.

Solaire hors réseau : Bboxx lance une nouvelle marque et obtient des avantages fiscaux en RDC

Lancée en mars 2022 au Kenya et au Rwanda, la marque Flexx compte deux produits solaires hors réseau d’entrée de gamme : une lanterne solaire « plug and play » et un système solaire multi-lumière basé sur le modèle Pay-As-You-Go. En République démocratique du Congo, Bboxx signe un nouveau partenariat avec le gouvernement qui devrait s’efforcer de « supprimer la TVA sur la vente de systèmes solaires et de solutions de cuisson propres, ainsi que les droits d’importation sur les systèmes solaires et les équipements d’énergie propre ».

Des ferries électriques solaires sur le lac Nyanza

Le lac Nyanza ou Victoria est le plus grand lac d’Afrique. Avec les fonds de InfraCo Africa et de la fondation Shell, la société de transport maritime Globology va pouvoir moderniser le système de suralimentation solaire sur deux de ses navires et construire cinq nouveaux ferries de cinquième génération d’ici 2025.

Au Kenya, une startup veut assembler des véhicules électriques et exploiter le potentiel solaire off grid

eWaka veut développer une usine d’assemblage pour fournir localement une flotte de véhicules électriques destinée à couvrir les besoins en mobilité des entreprises africaines. La startup développe également une application en ligne de suivi et promet une accessibilité abordable grâce à des prix de l’électricité bas par rapport au carburant, des solutions de système d’alimentation solaire hors réseau et des coûts de maintenance globalement faibles.

La BAD investit 379,6 millions de dollars dans le projet à grande échelle « Desert to Power »

La BAD accorde un financement de 379,6 millions de dollars aux pays du G5 Sahel dans le cadre du programme « Desert to Power » qui vise à exploiter le potentiel solaire de la région en y développant 10 GW d’installations à grande échelle d’ici 2030.

ecoligo poursuit le développement du solaire en tant que service en Afrique avec un nouveau prêt

La startup allemande ecoligo vient d’obtenir un prêt de 5 millions d’euros auprès de Oikocredit pour accélerer le déploiement de ses solutions énergétiques solaires vendues en tant que service au Ghana et au Kenya.

A Nairobi, Ekorent développe un hub de recharge à l’énergie solaire pour véhicules électriques

L’entreprise EkoRent, qui exploite service de taxi tout électrique local NopeaRide, va développer un dispositif des bornes de recharge à énergie solaire. Le « pôle solaire » consistera en un parking pour véhicules électriques avec une zone de recharge de batteries reliée à des panneaux solaires photovoltaïques de 160 kWc sur le toit. 

Globeleq met en service une centrale PV de 52 MWc au Kenya

Le parc fait partie d’un lot comprenant trois autres centrales à grande échelle dont la construction a débuté. L’investissement s’est élevé à 69 millions de dollars.

La start-up BasiGo reçoit 1 million d’euros pour lancer sa flotte de bus électriques à Nairobi

BasiGo compte développer l’infrastructure des transports en commun électrifiés au Kenya. Concrètement, la startup qui construit et exploite des bus électriques va profiter d’une enveloppe de 1 million d’euros pour déployer sa flotte à Nairobi. Les bus ont une autonomie d’environ 250 kilomètres et pourront être achetés sur un modèle de financement étalé qui permet de diluer des coûts d’acquisition initiaux élevés et de pénétrer un marché encore largement basé sur le diesel. Le premier bus devrait arriver d’ici la fin de l’année.