L’UE approuve le nouveau programme italien pour le solaire et les renouvelables

Share

Après plusieurs mois d’examination, la Commission européenne a approuvé le nouveau système italien de tarification pour les énergies renouvelables. L’approbation de ce programme a apparemment été retardée en raison de problèmes liés à la réglementation de l’énergie hydroélectrique.

Selon la Commission, dans le cadre du programme proposé de 5,4 milliards d’euros, les projets d’énergie renouvelable bénéficieront d’une prime s’ajoutant au prix du marché de l’électricité, dès que l’énergie propre sera plus chère que celle conventionnelle. « Cette prime ne peut pas être supérieure à la différence entre le coût de production moyen de chaque technologie renouvelable et le prix du marché », a déclaré l’organe législatif de l’Union européenne.

La Commission a ajouté que le système de tarification (qui offrira des incitations supplémentaires aux projets liés aux véhicules électriques) comprendra un mécanisme de récupération qui permettra aux autorités italiennes de stopper les primes allouées lorsque la production d’énergie renouvelable sera moins chère que le prix du marché. « Cela garantit que le soutien de l’État est limité au minimum nécessaire », a déclaré la Commission.

La première enchère neutre sur le plan technologique concerne un volume cumulé de 500 MW de projets d’énergie renouvelable et était initialement prévue entre la fin de l’année dernière et le mois de janvier.

Nouvelle croissance pour le solaire à grande échelle

Environ 4,8 GW de capacité d’énergie renouvelable feront l’objet de contrats lors des enchères prévues au cours des 30 prochains mois : les deux premiers appels d’offres concerneront chacun 500 MW de capacité à allouer. Les trois suivants attribueront chacun 700 MW. En enfin, pour les deux dernières sessions, la puissance à allouer atteindra 800 MW chacune.

Le programme approuvé par la Commission comprend également une série d’appels d’offres pour des projets d’énergie renouvelable d’une capacité comprise entre 20 kW et 1 MW. Une première série d’appels d’offres sera consacrée aux projets solaires et éoliens et aura une capacité cumulée de 650 MW. Le plan italien prévoit également des incitations en faveur de projets photovoltaïques en toiture d’une capacité totale de 600 MW et liés à l’élimination des couches d’amiante.

Le nouveau système d’enchères devrait relancer le solaire italien à grande échelle, un segment de marché qui a connu une légère résurgence ces derniers mois grâce à des contrats d’achat d’électricité de type PPA.

La majeure partie de la capacité photovoltaïque installée de 20 GW en Italie correspond à des projets à grande échelle développés dans le cadre des cinq phases du système de tarif de rachat garanti Conto Energia. L’Italie souhaite disposer d’environ 50 GW de capacité solaire installée d’ici 2030.