STI Norland équipe des parcs solaires cumulant 40 MW en France

Share

Le fabricant espagnol a fourni les trackers de cinq parcs solaires du sud de la France. La société aurait collaboré avec deux grandes entreprises françaises, dont elle ne peut pas dévoiler le nom dans le cadre des contrats signés.

Cependant, en recoupant certaines informations, il a été possible d’identifier ces développeurs : il s’agirait probablement de Valorem, pour les centrales de Lassicourt, Camiac et Alzone, d’une part et d’EDF Renouvelables pour les centrales de Saint-Pargoire et Aramon d’autre part. Tous les projets ont été lauréats aux appels d’offres CRE 4.1 et CRE 4.2.

Parmi ces cinq projets se trouve la centrale de Lassicourt : d’une capacité de 17 MW, elle comporte 357 unités du modèle STI-H250TM DUAL-ROW de STI Norland, un modèle particulièrement adapté aux terrains irréguliers.

Pour deux autres centrales, ce sont des structures STI-F5TM bipost qui ont été installées. D’après STI Norland, il s’agirait des premiers projets en France utilisant des modules bifaciaux verre-verre. Les structures ont été adaptées pour minimiser l’ombrage à l’arrière des modules.

Enfin, pour un autre projet étant situé sur une décharge, l’équipementier aurait dû développer des fondations particulières pour répondre aux contraintes du terrain. « Le projet a nécessité le développement d’une solution de fondation adaptée aux particularités du terrain avec des dalles de béton et un système d’ancrage. En raison de ces contraintes, il n’était pas possible d’utiliser un système de battage de pieux habituel », précise la société à pv magazine.

D’après une étude menée par le cabinet d’études IHS Markit, le volume des livraisons des trackeurs à un axe pour les installations photovoltaïques aurait augmenté de 40 % en 2018, dépassant ainsi les 20 GW de puissance installée. IHS a également publié un classement dans lequel STI Norland occupe la 8e place, le top trois étant composé des américains NextTracker, Array Technologies et de l’espagnol PV Hardware.