Le Festival d’Avignon et Enercoop collaborent pour un festival éco-responsable

Share

Sept sites du Festival d’Avignon, qui se tiendra du 4 au 23 juillet, seront approvisionnés en électricité verte – les gymnases des lycées Aubanel et Mistral, la cour et le gymnase du lycée Saint-Joseph, le cloître les Carmes et la cours du musée Calvet. Les compteurs provisoires d’une puissance comprise entre 18 kWh et 144 kWh seront installés pour la durée du festival.

Le partenariat entre le Festival d’Avignon et Énercoop permet au premier d’obtenir une électricité verte, et au second de bénéficier d’une communication à grande échelle. Cette collaboration « s’inscrit dans notre volonté de devenir le fournisseur et le partenaire des festivals et des salles de culture », souligne Julie Bénégui, la responsable des partenariats culturels d’Énercoop.

« Au début, les festivals nous contactaient », raconte-t-elle. « On répondait en réaction. » Aujourd’hui Énercoop peut proposer une offre plus conséquente. La coopérative réfléchit aussi à mettre en place des solutions pour l’événementiel : « Ce n’est pas encore le cas aujourd’hui, mais ce sont des pistes intéressantes. »

Son énergie provenant de 99 centrales hydrauliques, 26 installations éoliennes, 4 centrales biomasse et 108 installations photovoltaïques, Énercoop garantit que son électricité est verte et citoyenne.

Début juin, la coopérative a déjà alimenté 50 % des besoins en électricité du festival We Love Green en énergie renouvelable. « Cela faisait plusieurs années que nous étions en contact », cependant l’installation des compteurs à Paris est beaucoup plus complexe, assure Julie Bénégui. « Les démarches administratives avec Énedis sont plus longues », mais cette année, cela a fonctionné. Le festival avait également mis en place des panneaux photovoltaïques pour subvenir à ses besoins énergétiques.

Le Cabaret vert à Charlevielle-Mézières fin août et le festival Climax à Bordeaux fin septembre seront également partenaires d’Énercoop.