Le Togo rejoint le programme Scaling Solar avec 90 MW

Share

La Société financière internationale (SFI), membre du groupe de la Banque mondiale, et le gouvernement togolais ont convenu de développer ensemble des projets solaires d’une capacité combinée de 90 MW.

Le gouvernement a déclaré dans un communiqué avoir signé un protocole d’accord avec la SFI pour ces projets, sans néanmoins en révéler les détails. Les projets seront développés dans le cadre de l’initiative Scaling Solar et seront finalisés d’ici deux ans.

Le gouvernement a ajouté que la SFI soutient déjà les efforts du Togo dans l’exploitation de ses resources solaires. Elle a notamment financé des études sur le potentiel du réseau électrique togolais à absorber de l’énergie photovoltaïque et sur le marché local pour des installations solaires déconnectées du réseau.

Scaling Solar est un programme qui soutient le développement de l’énergie solaire photovoltaïque en Afrique. Il accompagne des projets raccordés au réseau et financés par des fonds privés, en leur offrant notamment une analyse juridique, réglementaire et technique initiale. Le programme gère des appels d’offres tout en soutenant les développeurs avec un financement pré-approuvé.

S’ils sont mis en œuvre, ces nouveaux projets constitueront les premières centrales solaires à échelle industrielle dans ce pays africain, qui a jusqu’à présent réalisé essentiellement des projets solaires d’électrification rurale. En 2017, la République togolaise avait lancé une initiative visant à fournir de l’énergie solaire d’ici 2022 à deux millions de personnes dans les zones isolées du pays sans connexion au réseau électrique. Depuis mars de cette année, le gouvernement offre des fonds aux ménages togolais pour couvrir les coûts initiaux de systèmes PV autonomes. En 2018, BBOXX, basé au Royaume-Uni, avait remporté un appel d’offres pour la fourniture de systèmes PV hors réseau à 30 000 ménages togolais. EDF a acquis 50% des actions de la société en octobre 2018.

Le Togo est l’un des plus petits pays d’Afrique, avec une population d’environ 7,5 millions d’habitants et de fréquentes pénuries d’énergie. Selon l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), le Togo est actuellement alimenté par des centrales thermiques du Nigéria et du Ghana, ainsi que par de l’hydroélectricité. Le taux d’accès du pays à l’électricité est d’environ 28% actuellement. Le gouvernement espère augmenter ce pourcentage à 75% en 2020 et à 100% en 2030.