Engie obtient un financement pour 60 MW de solaire au Sénégal

Share

Un trio de prêteurs internationaux accordera un financement de 38 millions d’euros pour deux centrales solaires de 30 MW au Sénégal.

Proparco, une filiale de l’Agence française de développement (AFD), la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Société financière internationale (SFI) ont mis les fonds à la disposition du développeur de projet Engie et du gestionnaire d’actifs Meridiam. Le Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques  (Fonsis), créé en 2012 pour stimuler les investissements du secteur privé au Sénégal, sera également impliqué.

« Proparco, avec l’expérience qu’elle a acquise dans le financement fourni en 2016 pour la construction des centrales solaires Senergy et Ten Merina au Sénégal, a coordonné les opérations de la SFI et de la BEI dans cette opération, » a déclaré Proparco dans un communiqué.

Le programme Scaling Solar

Les deux projets de 30 MW seront les premiers développés au Sénégal dans le cadre du programme Scaling Solar géré par la Banque mondiale, qui agit à travers la SFI pour investir dans le secteur privé.

« Avec la signature de ce financement, le Sénégal démontre de nouveau que l’approche Scaling Solar permet d’obtenir des prix records en attirant des acteurs de premier plan au niveau mondial et en faisant jouer la concurrence », a déclaré Aliou Maiga, directeur régional de la SFI pour l’Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale.

L’initiative Scaling Solar vise à créer des marchés viables pour l’énergie solaire dans les pays en développement avec la SFI comme conseiller principal en transactions.

Suite à un appel d’offres pour les deux centrales mené par la Commission de réglementation du secteur de l’électricité (CRSE) du Sénégal en avril 2018, Engie et Meridiam ont signé des accords d’achat d’électricité à long terme avec la compagnie d’électricité nationale Société d’électricité du Sénégal (Senelec).

Le premier projet de 30 MW, planifié par le consortium français à Kahone, dans l’ouest du Sénégal, permettra de vendre de l’électricité à 0,03801 € / kWh et la deuxième centrale – située à Touba, dans le centre du Sénégal – a convenu d’un tarif de 0,03983 € / kWh. La CRSE avait pré-qualifié 13 des 14 offres soumises mais n’a retenu que huit développeurs pour la phase finale d’approvisionnement.

Réalisations précédentes

En janvier 2016, le Sénégal est devenu le deuxième pays africain à bénéficier du programme Scaling Solar. À la fin de l’année dernière, le pays disposait d’une capacité de production d’énergie solaire installée d’environ 134 MW, selon l’Agence internationale des énergies renouvelables.

Les installations solaires à grande échelle actuellement opérationnelles au Sénégal comprennent les centrales susmentionnées Senergy et Ten Merina, qui ont été développées par Engie et ont chacune une capacité de 30 MW. La première est à Santhiou Mékhé, près de Méouane, au nord-est de Dakar. Ten Merina a été construite à Merina Dakhar, à 120 km au nord-est de la capitale, et a été mise en service en janvier 2019. Les deux centrales ont été construites par Solairedirect, une filiale de Engie.

Ces projets ne sont pas les seuls à faire la une au Sénégal, des installations photovoltaïques hors réseau sont également en cours de développement dans les zones plus reculées du pays. Le Sénégal dispose actuellement d’une capacité totale de production d’électricité d’environ 650 MW et prévoit de déployer 200 MW d’énergie solaire d’ici l’année prochaine.