Tesla perd du terrain dans le solaire mais en gagne dans le stockage

Share

Les résultats trimestriels de Tesla sont souvent dramatiques. Même au cours des période sans scandales impliquant Elon Musk et les médias sociaux, des sommes faramineuses sont régulièrement perdues, d’autres sommes faramineuses sont investies, et la croissance des opérations de véhicules électriques continue de croître de façon exponentielle.

Le deuxième trimestre de 2019 n’a pas fait exception à la règle. Tesla a livré un nouveau record de 95 000 véhicules et a affirmé que le modèle 3 était de loin l’automobile premium la plus vendue aux États-Unis. L’entreprise équipe actuellement sa nouvelle giga-usine à Shanghai et a annoncé que son modèle « Y » sera disponible d’ici fin 2020.

Sous ces nouvelles turbulentes se dessinent aussi des tendances plus lentes. L’une d’entre elles est la présence réduite de Tesla sur le marché américain de l’énergie solaire. Au deuxième trimestre de 2019, Tesla n’a déployé que 29 MW d’installations solaire en toiture, soit une baisse de 65% par rapport à l’an dernier.

Selon ces chiffres, Tesla aurait installé moins de panneaux solaires en toiture que Sunrun, SunPower ou Vivint. Bien qu’il ne soit pas possible de déterminer exactement le nombre d’installations solaires de Sunnova, Tesla, anciennement le plus grand installateur de panneaux solaires résidentiels aux États-Unis, dominant près d’un tiers de ce marché, ne figure clairement plus parmi les trois meneurs nationaux.

Le rapport trimestre ne mentionnent pas non plus le Solar Roof, révélé précédemment en grande pompe mais et qui ne semble pas avoir été déployé en volumes conséquents. Elon Musk a reconnu que ce produit avait subi plusieurs itérations.

La lettre trimestrielle aux actionnaires de Tesla a fourni peu d’explications quant à la contraction de son activité solaire en toitures, indiquant que « nous sommes en train d’améliorer de nombreux aspects de cette activité pour en augmenter le nombre de déploiements », et imputant également les faibles déploiements à la saisonnalité.

Une partie de ce changement est certainement dû aux changements dans les stratégies de vente de Tesla. La société est passée d’abord de la vente porte-à-porte à la vente dans ses magasins et maintenant à la vente en ligne. Bien que les prix des systèmes PV affichés sur son site Internet soient inférieurs à ceux de ses concurrents (moins de 2 dollars par watt), il est clair que la compagnie n’a pas encore livré de gros volumes.

Les déploiements de batteries font plus que doubler

Mais alors que les installations photovoltaïques de Tesla sont en train de chuter, le déploiement de batteries continue à croître, avec plus de 415 MWh de batteries déployées par Tesla – plus du double du volume de l’année dernière.

Dans sa lettre trimestrielle aux actionnaires, Tesla a indiqué que ses batteries Powerwall sont installées sur plus de 50 000 sites et que les développements en amont contribuent à son succès. Selon la lettre : « Une alimentation supplémentaire en cellules associée à nos nouveaux modules conçus par Tesla Grohmann a permis un changement radical dans le stockage d’énergie. »

Tesla a également évoqué la « rentabilité accrue » de son activité de stockage d’énergie, compensant ainsi la chute de l’énergie solaire dans sa division de Stockage et Production d’Énergie. Au cours du trimestre, la division a retrouvé une marge brute de 12%, après un premier trimestre moins rentable.