1,1 MWh de stockage stabiliseront la production de la centrale solaire de l’aéroport de Guadeloupe

Share

Urbasolar et la Société Aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraïbes ont annoncé le 26 juillet 2019 la construction d’une centrale solaire en toiture incorporant 1,1 MWh de batteries dernier cri produites par le fournisseur américain Tesla. Les travaux sont prévus pour octobre avec une mise en service début 2020.

Le projet est lauréat d’un appel d’offres des autorités françaises conçu pour augmenter la part des énergies renouvelables dans les zones non-interconnectées au réseau électrique continental (ZNI) tout en stabilisant la production d’énergie qu’elles fournissent au réseau.

Selon la Commission de régulation de l’énergie française (CRE) qui a géré l’appel d’offres, les caractéristiques climatiques des ZNI ainsi que la taille réduite de leurs territoires créent de fortes contraintes pour le choix des ressources énergétiques et la gestion des réseaux électriques.

« Intégrer des énergies renouvelables intermittentes aux systèmes électriques de petite taille des ZNI nécessite des solutions adaptées pour maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité », précise le régulateur dans un communiqué. « Une des solutions est de déployer des installations de stockage centralisées. »

Stockage en ZNI

Urbasolar entend relever ce défi pour la centrale solaire construite sur le terminal fret et le terminal régional de l’aéroport guadeloupéen en s’appuyant sur les recherches que mène son équipe de R&D dans le domaine du stockage et de la gestion de l’énergie. La CRE a retenu le projet grâce à la flexibilité offerte par son système de stockage, garantissant un tarif d’achat de l’énergie solaire sur 20 ans auprès d’EDF et rendant possible le financement de l’opération.

« Les projets sont un peu plus complexes parce qu’ils incorporent du stockage, mais c’est aussi plus intéressant en termes de R&D et d’expertise technique », explique Sophie Couve d’Urbasolar. « À ce titre, les DOM représentent un intérêt particulier pour nous. »

Urbasolar annonce que le système de stockage d’énergie fourni par Tesla permettra notamment de lisser les variations brusques de production liées aux nuages, ainsi que de garder de l’énergie générée en journée pour la réinjecter sur le réseau à la pointe du soir

DOMmages climatiques

Les chiffres du CRE indiquent que les ZNI assurent actuellement l’essentiel de leur production électrique avec des énergies fossiles importées, principalement du gaz, du fioul et du charbon. En 2016, la Réunion et la Guadeloupe ont respectivement généré 60% et 80% de leur production électrique en brûlant des carburants fossiles.

Pour des raisons légales, les fournisseurs d’électricité dans les DOM facturent leurs consommateurs au même tarif que ceux en métropole. Les pertes engendrées coûtent au contribuable plus de 1 milliard d’euros par an.

La loi de transition énergétique pour la croissance verte a fixé des objectifs ambitieux pour les ZNI qui devront couvrir 50% de leurs besoins énergétiques avec des sources renouvelables en 2020 et parvenir à l’autonomie énergétique en 2030.

« C’est un marché stratégique », déclare Sophie Couve d’Urbasolar qui est présent sur les DOM depuis sa fondation. « Ce ne sont pas des grands projets comme on peut avoir en métropole, mais on s’adapte à la typologie, et ce, en partenariat avec les acteurs locaux. » L’entreprise maintient des agences et du personnel permanent à la Réunion et aux Caraïbes.