10 projets de recherche dans l’énergie solaire mis à l’honneur par l’Union européenne

Share

Dans le cadre du plan stratégique pour les technologies énergétiques de l’Union européenne, dont le but est de coordonner et de définir les priorités de recherche et de développement des technologies liées aux énergies renouvelables sur le plan européen, dix projets financés par le programme H2020 ont été mis à l’honneur.

Sur ces dix projets, cinq projets sont menés en partenariat avec le CEA Liten, le Laboratoire d’innovation pour les technologies des énergies nouvelles et les nanomatériaux (Liten), basé à Grenoble, et « cœur de la recherche menée à INES », précise l’Institut national de l’énergie solaire (INES).

Il s’agit des projets NextBase et DISC, qui visent à améliorer les procédés de fabrication des cellules solaires, permettant l’augmentation des performances et la réduction des coûts associés ; du projet Ampère qui soutient une phase de transfert à l’industrie de la technologie de cellules solaires silicium à hétérojonction ; du projet PVSITES actif dans le domaine du photovoltaïque intégré aux bâtiments (BIPV), et, dans le domaine du solaire à concentration, du projet CPVMatch, qui utilise des cellules dotées d’un substrat à base de germanium.

Les autres projets sélectionnés par le Results Pack COrdis sont Sharc25, qui fabrique des cellules solaires en couches minces (CIGS) efficaces destinées à la prochaine génération de modules photovoltaïques qui devraient être plus rentables ; le projet Nano-Tandem démontrant tout le potentiel des nanofils pour la production de cellules solaires innovantes ; du projet CHEOPS qui s’intéresse à la fabrication de cellules solaires à base de pérovskite ; du projet ARCIGS-M proposant au secteur du bâti des architectures de dispositifs PV CIGS intégrant à la fois des matériaux avancés et des nanotechnologies, et enfin du projet STARCELL qui fait progresser notablement la technologie photovoltaïque en couches minces en utilisant exclusivement des matériaux présents en abondance dans la croûte terrestre.

Le programme Horizon 2020 doit simplifier l’accès aux financements européens en accélérant leur attribution, en réduisant le nombre d’erreurs dans la déclaration des coûts par les participants et en revenant à une politique d’audit plus mesurée et ciblée. Il recentre les financements sur trois priorités : l’excellence scientifique, la primauté industrielle et les défis sociétaux.