IHS Markit : les trackers représenteront un tiers des installations photovoltaïques

Share

Le cabinet d’étude économique IHS Markit a déclaré que la capacité de centrales avec trackers s’élèvera à plus de 150 GW d’ici 2024. Alors que les États-Unis devraient rester le plus grand marché sur ce segment, la croissance rapide dans d’autres régions amènera la technologie à figurer dans environ un tiers de toutes les nouvelles installations au sol.

Dans son rapport sur le marché mondial des suiveurs photovoltaïques Global PV Tracker Market Report – 2019, IHS Markit prévoit une augmentation du nombre d’installations en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA), suite à une demande croissante de centrales photovoltaïques à grande échelle dans le sud de l’Europe et au Moyen-Orient.

Le rapport prédit une concurrence accrue dans la région avec les fournisseurs dominants PV Hardware et Soltec, qui ont conquis plus de la moitié du marché de la région EMEA, cédant le pas à des concurrents européens tels que Convert et Ideematec et à la filiale de Trina Solar, NCLAVE. Les géants américains Nextracker et Array Technologies s’orientent également vers le territoire des deux géants espagnols.

Répartition régionale

Malgré la croissance rapide dans la région EMEA, les Amériques continueront de représenter le plus grand marché, en raison en particulier d’installations aux États-Unis et au Mexique. L’Asie représente certes la plus petite des trois méga-régions définies dans le rapport, mais le continent a encore d’importantes attentes en matière de trackers ; l’Australie, la Chine et l’Inde devraient figurer parmi les dix marchés leaders d’IHS Markit et représenter 30 GW de capacité cumulée.

Répartition des centrales au sol à trackers de plus de 1 MW.

 

La demande croissante de modules bifaciaux contribue également à stimuler la demande de trackers, grâce à leur potentiel permettant d’augmenter davantage le rendement et de réduire le coût par watt des systèmes de suivi.

« Le delta de coût entre les modules bifaciaux et monofaciaux a été réduit ces dernières années », lit-on dans le rapport. « IHS Markit prévoit que l’écart de prix deviendra relativement insignifiant par rapport aux gains d’efficacité d’ici 2020-2021. »