La plus grande centrale photovoltaïque flottante du Japon prend feu après le passage du typhon Faxai

Share

Le typhon Faxai est arrivé ce matin dans la ville côtière de Chiba et a déjà montré son pouvoir destructeur : une centaine de vols ont été annulés et un million de ménages sont sans électricité, au milieu de bâtiments et d’infrastructures endommagés.

Les fortes pluies et vents ont également fait une autre victime : la plus grande centrale photovoltaïque du Japon, inaugurée par Kyocera en mars 2018, sur le barrage de Yamakura, dans la ville d’Ichihara.

Selon des médias japonais, le vent a arraché plusieurs modules du projet, qui se sont empilés sur ceux restés amarrés aux structures de montage. Les pompiers ont déclaré que cette configuration a surchauffé les modules, créant ainsi les conditions d’un incendie.

La chaîne YouTube du quotidien Asahi Shimbun a montré l’étendue de l’incendie qui, selon les pompiers, a touché une cinquantaine de panneaux.

La centrale solaire couvre environ 25 hectares d’eau et comprend 50 904 modules solaires fournis par Kyocera Corporation.

Un porte-parole de Kyocera a déclaré à pv magazine que l’incendie avait été éteint vers 17h20, heure locale, et que l’étendue des dommages causés faisait l’objet d’une enquête.

Toute l’énergie générée par le projet – qui a été lancé par l’Agence des entreprises publiques de la préfecture de Chiba – est vendue à TEPCO Energy Partner Incorporated.