Huawei fait face à trois autres poursuites judiciaires de Solaredge

Share

Le fabricant d’onduleurs basé en Israël, Solaredge Technologies Inc., a intenté trois nouvelles poursuites pour contrefaçon de brevet contre son concurrent Huawei Technologies Co. Ltd. devant les tribunaux régionaux de Jinan et de Shenzhen, en Chine.

Solaredge affirme que Huawei a utilisé de manière non autorisée sa technologie d’onduleur HD-Wave et cherche maintenant à obtenir réparation pour les dommages ainsi que des mesures d’injonction. “Nous continuerons d’engager des poursuites judiciaires contre Huawei et d’autres pour protéger nos actifs”, a déclaré la société dans un communiqué.

Ce nouveau litige fait suite à des poursuites similaires engagées l’été dernier par Solaredge en Allemagne contre Huawei et sa filiale allemande, Huawei Technologies Düsseldorf GmbH et son distributeur local Wattkraft Solar GmbH.

Au départ, Solaredge avait intenté une action en justice auprès du tribunal régional de Mannheim, affirmant que le Chinois utilisait une technologie brevetée issue de la technologie d’inverseur optimisée DC de Solaredge. Un mois plus tard, la société israélienne a engagé deux procédures supplémentaires devant le même tribunal, affirmant que Huawei avait contrefait deux autres brevets. Le demandeur  déclarait alors avoir l’intention d’empêcher Huawei de commercialiser sur le marché allemand tous les onduleurs disposant de la technologie protégée par le brevet Solaredge.

Réponse de Huawei et trois autres poursuites

Huawei a déclaré à pv magazine ne pas encore avoir reçu notification des nouvelles poursuites  et ne pas connaître le motif exact du litige. Pour cette raison, la société ne ferait aucun commentaire à ce sujet. “Huawei réagira de manière proactive a ces poursuites demandant l’annulation du brevet en cause, tout en offrant une défense solide contre l’infraction afin de défendre les droits et intérêts légitimes de Huawei”, a déclaré le fabricant chinois. “Quelle que soit l’issue de la procédure, cela n’affectera pas les activités commerciales de Huawei en Allemagne ou dans d’autres pays.”

La société a également révélé qu’en mai 2019, elle avait officiellement déposé trois actions en justice contre Solaredge devant le tribunal de la propriété intellectuelle de Guangzhou en Chine, alléguant que cette dernière avait violé les brevets de Huawei relatifs aux solutions de contrôle de la tension de ses onduleurs. «Huawei a demandé au tribunal d’ordonner aux filiales de Solaredge, dont elle est propriétaire, situées à Shanghai et à Guangzhou, ainsi qu’au plus grand fabricant d’équipements d’origine de Solaredge, Jabil Circuit (Guangzhou) Co., Ltd., de cesser immédiatement la violation de ses brevets, incluant notamment la fabrication, l’utilisation, la vente et l’offre de vente des produits impliqués dans la violation, et d’indemniser Huawei pour les pertes économiques engendrées », a également expliqué la société .

Huawei estime que les juridictions européenne et chinoise finiront aboutir à une conclusion équitable de toutes ces procédures.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...