Voltalia remporte les premiers projets PV sur son complexe Serra Branca au Brésil, dont le potentiel est estimé à 2,4 GW d’EnR

Share

Voltalia annonce avoir remporté 48 MW de projets d’énergie renouvelable au Brésil lors d’enchères publiques organisées par le régulateur national. Cette capacité est constituée de 32 MW solaires et 16 MW hydroélectriques.

Les centrales solaires, cumulant 32 MW et nommées Solar Serra do Mel 1 et 2, seront les premières centrales photovoltaiques situées dans le complexe Serra Branca, dans l’État brésilien du Rio Grande do Norte. Sur ce site, Voltalia dispose déjà de six centrales en exploitation (représentant une capacité de 309 MW) ou en construction (291 MW). Selon la société, le potentiel total du complexe serait de 2,4 GW disponible pour des projets détenus en fonds propre ou cédés à des clients tiers.

Le contrat de vente d’électricité des centrales Solar Serra do Mel 1 et 2 couvrira une durée de 20 ans et débutera en janvier 2025.

Pour la centrale hydroélectrique de 16 MW, qui sera située sur la rivière Paraibuna dans le Minas Gerais, le contrat de vente d’électricité débutera également en 2025, mais courra pendant 30 ans.

Toutefois, la mise en service des centrales pourrait débuter plus tôt que prévu et l’électricité pourrait être vendue avant janvier 2025.

Voltalia, qui vient de mettre en service une centrale en Guyane et en Égypte, a pour objectif de générer entre 275 et 300 millions d’euros d’EBITDA en 2023 et de posséder une puissance installée en exploitation ou en construction de 2,6 GW à fin 2023. Actuellement, elle dispose d’un portefeuille de projets brésiliens de 3,7 GW dans les États de Rio Grande do Norte, Bahía et Minas Gerais (éolien, solaire et hydroélectrique).

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...