Une centrale solaire de 13 MW avec stockage sera installée sur une mine d’or au Burkina Faso

Share

La semaine dernière, la société canadienne B2Gold et les deux entreprises allemandes ByWa r.e et Suntrace annonçaient la réalisation d’une centrale photovoltaïque de 30 MW couplée à 13,5 MWh de stockage sur une mine d’extraction d’or au Mali. Maintenant, une autre mine d’or africaine se prépare à accueillir une centrale solaire : le producteur d’électricité Total Eren, l’exploitant minier Nordgold et le développeur de projets d’énergie renouvelables basé à Maurice, Africa Energy Management Platform, ont signé un accord portant sur la construction d’un projet solaire de 13 MW avec un système de stockage par batteries.

Nordgold a déclaré que l’installation sera construite au Burkina Faso, où la société exploite déjà deux actifs clés, les mines Bassi et Bouly, à proximité.

La construction commencera sous peu et devrait être achevée au quatrième trimestre de l’année prochaine. Le projet sur site unique alimentera les deux opérations minières. Les mines partagent actuellement une centrale thermique, a déclaré Nordgold. Lorsque l’installation photovoltaïque sera en service, la consommation des groupes électrogènes pourra être réduite de 6,4 millions de litres de mazout lourd par an, ce qui permet de réduire les émissions de carbone de 18 000 tonnes.

« Chez Nordgold, nous sommes profondément attachés à notre rôle de mineur responsable et cherchons constamment à minimiser l’impact de nos activités sur l’environnement local », a déclaré le directeur général, Nikolai Zelenski. « En construisant cette nouvelle centrale solaire, nous allons non seulement améliorer l’efficacité de nos mines en créant une alimentation électrique plus sûre à moindre coût, mais nous contribuons également à rendre nos mines au Burkina Faso beaucoup plus durables en réduisant notre empreinte carbone. »

Création d’emplois

Nordgold a également souligné que les coûts d’exploitation de la mine seraient réduits et a déclaré que l’exploitation et la maintenance de l’usine créeraient plusieurs emplois à temps plein.

Cette année, un certain nombre d’annonces de projets d’énergies renouvelables dans des exploitations minières a été faite. Des projets pilotes ayant prouvé la valeur et la fiabilité de la production d’énergie propre, les exploitants miniers considèrent désormais les systèmes solaire, éolien et à hydrogène comme un ajout fiable et peu coûteux aux générateurs diesel et au fioul lourd.

Les opérations minières étant éloignées, les opérateurs sont obligés d’expédier du carburant pour les groupes électrogènes. L’utilisation de l’énergie solaire sur site peut réduire considérablement les coûts d’énergie.

Engie a par exemple récemment annoncé un plan visant à convertir les énormes camions de traitement des déblais, exploités par Anglo American dans ses mines, en systèmes à pile à combustible à l’hydrogène.