Un projet solaire de 50 MW lancé au Togo

Share

Avec ce tweet, le ministre togolais des Mines et de l’Énergie, Marc D. Ably-Bidamon, a annoncé le lancement du deuxième grand projet photovoltaïque du pays d’Afrique subsaharienne.

Le projet sera situé dans la préfecture de Blitta, dans la région centrale du pays, et sera réalisé par Amea Togo Solar, une filiale d’Emea Power, une entreprise des Émirats arabes unis spécialisée dans les projets énergétiques à partir de sources fossiles et conventionnelles en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique.

L’électricité produite sera vendue à la Compagnie d’énergie électrique du Togo (CEET) dans le cadre d’un contrat à long terme.

“La construction de cette centrale solaire, qui aura finalement une capacité de 50 MW, s’inscrit dans le cadre du programme solaire de la stratégie nationale d’électrification à travers laquelle le gouvernement entend doter le pays de 4 centrales”, déclare le gouvernement togolais dans un communiqué.

Le coût du projet est estimé à 20 milliards FCFA (30 millions d’euros). Le Fonds d’Abou Dhabi pour le Développement le financera partiellement.

Le gouvernement togolais avait lancé le premier projet de parc solaire en août. La centrale devrait également être construite dans la préfecture de Blitta et avoir une puissance de 30 MW. Deux semaines auparavant, le gouvernement avait annoncé l’adhésion du pays au programme Scaling Solar de la Banque mondiale.

Dans le cadre d’un mémorandum d’accord conclu avec la Société financière internationale, le gouvernement entend développer des projets d’énergie solaire d’une capacité totale de 90 MW.

Une fois réalisées, ces installations constitueront les premiers parcs solaires à grande échelle dans un pays qui n’a vu, jusqu’à présent, que des projets d’électrification rurale.