Total va installer 4 MW de stockage par batterie à Mayotte

Share

Ce projet de stockage d’énergie, dont la mise en service est prévue au dernier trimestre 2020, servira de réserve rapide pour soutenir la stabilité du réseau de l’ile opéré par Electricité de Mayotte (EDM), signale un communiqué du groupe.

Le système de stockage, doté de la solution Intensium Max 20 High Energy de Saft (filiale dédiée aux batteries de Total), sera installé dans une zone d’un dépôt pétrolier de Total situé dans la commune de Longoni et fournira des services de régulation de fréquence à moindre coût. Longoni accueille également deux centrales thermiques, respectivement Longoni1, de 39 MW, et Longoni2, de 34 MW. La capacité totale du système mahorais est de quelque 100 MW, essentiellement thermiques.

« Total élargit ses activités à Mayotte vers le stockage d’énergie qui permet de faire un pas de plus vers la transition énergétique des territoires d’outre-mer. Ce projet facilitera le développement des énergies renouvelables, intermittentes par nature, en fiabilisant le réseau électrique. Il contribuera également à la qualité de la fourniture de l’électricité à la population de Mayotte en prévenant les coupures intempestives », précise Julien Pouget, directeur Renewables chez Total, dans le communiqué du groupe.

Ce projet a été validé par une délibération de la CRE du 17 octobre 2019 portant décision sur la compensation des projets de stockage centralisé à Mayotte dans le cadre du guichet d’avril 2019.

La CRE y rappelle que « le système électrique mahorais a été modélisé avec un besoin en réserve rapide de 11 MW, correspondant à la perte du plus gros moteur de l’île situé à Longoni. Dans ses prescriptions techniques, EDM n’avait pas imposé de seuil maximal de réserve rapide assurée par du stockage. Avec 4 MW de puissance retenus, correspondant au projet « Longoni Stockage I » de Total Solar, le stockage assurera donc 36 % de la réserve rapide. »

LA CRE précise que les volumes cibles définis dans les cahiers des charges des appels d’offres en ZNI pour Mayotte (32 MW pour la filière photovoltaïque avec stockage, 4 MW pour la filière photovoltaïque seule et 2 MW pour la filière autoconsommation), couplés au développement du petit photovoltaïque dans le cadre du guichet ouvert, devraient conduire à un parc photovoltaïque conséquent à Mayotte. Or, l’intégration de cette production nécessite de faire tourner les groupes de production à basse puissance en cas d’ensoleillement important, ce qui peut s’opposer au respect des contraintes d’exploitation permettant de garantir une exploitation sûre du système.

Sans stockage, c’est aux groupes thermiques d’assurer la totalité des 11 MW de réserve d’une part, or les puissances minimales de fonctionnement des moteurs d’autre part engendrent une bande minimale de production thermique qui peut conduire à des déconnexions de la production photovoltaïque. Mayotte dispose déjà de 17,8 MWc photovoltaïques répartis sur 94 installations (la plus grande centrale étant de 1,8 MWc, chiffres au 30 juin 2019). En s’appuyant sur le stockage pour la réserve rapide, les contraintes sur la production thermique sont amoindries ce qui permet d’injecter davantage d’énergie photovoltaïque sur le réseau. Cette injection supplémentaire, qui aurait été écrêtée sans stockage, permet de réduire la production thermique, les coûts et les émissions de CO2 associées. Par ailleurs, en réduisant les contraintes de modulation de la production thermique, le stockage permet de réduire le nombre de démarrage et d’arrêt de ces groupes, indique la CRE.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...