Lancement des travaux de la centrale d’Urbasolar au Burkina Faso

Share

Urbasolar a annoncé le lancement des travaux de la centrale photovoltaïque au sol de Pâ, dans la Région de la boucle du Mouhoun, au Burkina Faso.

D’une capacité de 30 MW, la centrale devrait avoir une production annuelle de 51,7 GWh, une production qui devrait faire baisser la facture énergétique du pays. L’électricité produite sera en effet vendue à la compagnie d’électricité nationale du Burkina Faso, Sonabel, à un coût de 48 FCFA/kWh, soit 0,07 euro/kWh, alors que le coût de la production thermique atteint 130 FCFA/kWh (0,20 euro/kWh), soit près du triple du coût photovoltaïque, déclare Urbasolar.

Il s’agit pour le Burkina Faso d’un des premiers projets photovoltaïques en investissement privé, souligne Urbasolar, précisant également que « ce projet emblématique est avant tout le fruit d’un partenariat public-privé réussi entre l’État du Burkina Faso et le groupe Urbasolar et son partenaire PPS, opérateur de référence au Burkina Faso et dans la sous-région en Afrique de l’ouest. »

Le pays s’est engagé à développer sa filière solaire et a signé, en avril 2019, un mémorandum avec des producteurs indépendants d’électricité, dont Urbasolar, pour construire des centrales solaires totalisant une capacité de 155 MWc.

Le pays déploie le projet Yeleen, d’un montant de 137 millions d’euros, qui concerne la réalisation de quatre centrales solaires de 52 MW dans le cadre de l’initiative Desert to Power développé par la Banque africaine de développement (BAD) et soutenu par l’Union européenne, l’Agence française de développement (AFD) et la Sonabel.

Quadran International, Africa Ren ainsi que Total Eren et Vergnet ont également engagé des projets photovoltaïques dans le pays.

Parallèlement à la réalisation de la centrale, Urbasolar investira dans la formation aux techniques du photovoltaïque de 200 jeunes de la région de la boucle du Mouhoun, des bourses d’étude, un programme de microfinance des femmes de la localité, un appui au système sanitaire, des mesures d’accompagnements environnementaux et l’employabilité des jeunes de la localité.

Le développeur de projets basé à Montpellier est également présent au Sénégal, au Togo, au Bénin et en Guinée.