Côte d’Ivoire : Crédit Agricole lance un véhicule de financement en soutien au solaire hors réseau

Share

L’accès à l’énergie constitue un enjeu majeur Afrique, avec plus de 620 millions de personnes sans accès à l’électricité qui utilisent les lampes torches à pile et les lampes à pétrole, en dépit des effets nocifs pour la santé et pour l’environnement. Cette précarité énergétique touche notamment les populations rurales habitant des zones non desservies par les réseaux électriques, rappelle le communiqué du groupe.

Le véhicule de financement créé vise à accélérer le déploiement de l’activité « Solar Home Systems » de ZECI (Zola EDF Cote d’Ivoire), qui répond à cette problématique d’accès à l’énergie, en fournissant des équipements solaires hors-réseau en Côte d’Ivoire. ZECI est une entreprise, co-fondée par EDF et Zola Electric, pour commercialiser et assurer la maintenance des kits solaires pour répondre aux besoins des populations rurales non desservies par les réseaux électriques locaux. Cette offre est proposée dans le cadre de contrats de vente à tempérament sur une durée de 3 ans et dont les paiements sont effectués via mobile money et échelonnés par le client en fonction de ses revenus disponibles.

Pour financer le développement de ZECI, un véhicule de financement (NEoT CI) a été créé, visant à une titrisation des créances. Il rachète les créances et les kits solaires de ZECI au fur et à mesure de la conclusion des contrats.

Ce véhicule est détenu par la société NEoT Off-Grid Africa, une plateforme dédiée aux investissements dans des projets off-grid en Afrique, elle-même détenue par le fonds d’infrastructure Meridiam, avec comme coactionnaires Mitsubishi Corporation et EDF et gérée par NEoT Capital. Le financement du véhicule (NEoT CI) a été structuré sous la forme d’une titrisation par Crédit Agricole CIB, Société Générale CIB et Société Générale Côte d’Ivoire (SGCI), avec une part equity apportée par NEoT Off-Grid Africa et un prêt senior en monnaie locale de 11,80 milliards de Francs XOF (soit environ 18 millions d’euros) octroyé par SGCI avec des garanties apportées par la Banque Africaine de Développement (BAD) et Crédit Agricole CIB.

En plus de participer à la mise en place et au financement du projet, la Fondation Grameen Crédit Agricole sera également en charge du suivi de la performance sociale et environnementale du projet. Le tirage du prêt sera ajusté en fonction de la croissance et de la performance du portefeuille, précisent les concepteurs.